Actualités

ALÈS Prévenir le diabète, un enjeu mondial

Photo dillustration. DR
Photo dillustration. DR

A l'occasion de la journée mondiale du diabète, l'hôpital d'Alès organise le 14 novembre divers animations à destination des malades et leur entourage. Objectif : informer pour mieux prévenir et vivre avec.

En France, le diabète lié au surpoids concerne 2,9 millions de personnes. C'est presque deux fois plus qu'il y a 10 ans. En cause : des habitudes alimentaires de plus de plus mauvaises. Afin de prévenir ce diabète de type II qui concerne surtout les personnes de plus de 40 ans en surpoids avec des antécédents familiaux, de nombreuses actions seront mises en place le 14 novembre en France et dans le Gard.

A Alès, l'hôpital a décidé de diffuser un set de table avec les bonnes habitudes à prendre en termes de nourriture. Il sera distribué sur les plateaux des patients et dans plusieurs restaurants de la ville. "Notre objectif est de susciter des questions. Lorsque le diabète est là, il faut éviter le complications secondaires qui peuvent aller jusqu'à l'amputation, la dialyse ou la cécité", précise Dominique Bastide, chef de service en charge de la diabétologie au Centre hospitalier d'Alès (CHAC). Un stand animé par des diététiciens sera également ouvert dans le hall de l'établissement avec des quiz et un atelier sur les étiquettes alimentaires. "On espère attirer entre 100 et 150 personnes", ajoute le médecin.

Une action vers les écoles pour le diabète de type I

De son côté, le diabète de type I est plus rare. Il touche environ 160 000 personnes, et apparaît souvent dès l'enfance. Cette forme ne se prévient pas, on apprend à vivre avec. "Elle nécessite des injections d'insuline quotidiennes précises. Il est important que l'enfant soit bien entouré pour être moins angoissé par sa différence", note Marie-France Durand, pédiatre.

Afin d'améliorer l'éducation thérapeutique, l’équipe de pédiatrie du CHAC animera une soirée d’échange et de débat ouverte à tous les enseignants et personnels de cantine d’Alès Agglomération le 14 novembre à 17h (salle Pierre Domergue). "L'enfant vit surtout à l'école, et les équipes pédagogiques doivent savoir comment aider ces élèves", affirme la pédiatre. Et d'ajouter : "A terme, notre objectif est de permettre à ces jeunes de manger à la cantine. Ils apportent tous leur panier repas mais il peuvent manger comme les autres. Il suffit que leur taux de glucides soit respecté. Il est donc nécessaire de faire collaborer les personnels de cantine et les parents pour peser la nourriture. Ca prendra du temps".

Le service de pédiatrie recevra également les parents des enfants diabétiques au Centre Hospitalier le samedi 15 novembre de 9h00 à 12h00. "Nous souhaitons discuter des conséquences de la maladie et de ses bouleversements avec les familles pour les rassurer", indique Marie-France Durand. Pour rappel, à Alès, 40 bambins sont atteints de ce diabète.

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité