A la uneNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE / LE HAVRE 3 – 3 Du courage mais de la déception

Nîmes Olympique - Le Havre. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Nîmes Olympique - Le Havre. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Dans un contexte difficile, les crocos se devaient de répondre sur le terrain. Malgré un match nul qui nourrit quelques regrets, du jeu et de l'engagement côté nîmois.

Un vent fort souffle sur les Costières, où  6 100 personnes ont fait le déplacement. Le rêve d'un stade plein n'a pas été exaucé ce soir, mais cela n'empêche pas les Gladiators d'être présent. Tribune sud, une banderole indique "1937 Le N-O est éternel". Les deux équipes se cherchent dans les premières minutes, mais les nîmois n'ont pas la possession. Le ballon passe cependant d'un bout à l'autre du terrain sans représenter de véritables dangers. 21 ème mn, un tacle dans la surface sur Maoulida mais l'arbitre ne siffle pas. Quelques minutes plus tard, Nouri envoie une frappe croisée sur le côté droit qui finit dans les bras du gardien. Ouverture du score de Abdelhakim Omrani à la 27 ème mn sur un centre de Maoulida. Le buteur embrasse la pelouse, visiblement ému de ce but. Même si la balle est du coté des havrais, il n'aura suffit que de quelques actions aux crocos pour concrétiser, et ils pourront dérouler leur jeu plus sereinement dès à présent. Le terrain en piteux état à causes des pluies de ces derniers jours ne facilite pas la tâche sur les relances, d'un côté comme de l'autre.

Fin de première mi-temps difficile. Cordoval se fend sur le côté gauche, l'attaquant havrais effectue alors un centre qui est repris par un attaquant à l'entrée de la surface : frappe déviée en corner. Petite frayeur pour les crocos, qui ne doivent pas relâcher la pression. Nîmes tente des phases de jeu intéressantes, mais qui sont gâchées par un manque de précision. Maoulida fait beaucoup d'appel, mais le ballon vient de trop loin et tombe souvent sur un défenseur havrais. Les nîmois tente de reprendre le match en main, mais l'effort sera de courte durée puisque les havrais égalisent à la 43 ème mn. Deux joueurs sont alors face au gardien et le ballon finit dans le petit filet suite à une frappe en finesse de Moussa Sao. 1-1, et l'arbitre siffle la mi-temps sous les huées. Dommage pour les nîmois qui ont craqué quelques minutes avant la pause. Mené au score aurait été intéressant pour entamer une seconde période plus sereinement.

Seconde période entre joie et désillusion

But gag dès la 46ème mn. Le ballon traine dans les airs de la défense, porté par le vent et lobe Michel. Les havrais mènent au score. Il n'y aurait pas eu pire entame de seconde période pour les nîmois. Kovasevic n'est pas dans son match, ni sur le plan de l'engagement physique, ni sur les précisions de passes. Le vent souffle contre le sens du jeu nîmois, les ballons sont systématiquement freinés. Il faudra doubler de vigilance et miser sur un jeu au sol.

La tribune des Gladiators lors du match contre Le Havre. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
La tribune des Gladiators lors du match contre Le Havre. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

52ème mn. Faute à l'entrée de la surface havraise. Nouri frappe pleine lucarne, la balle touche la barre et rentre dans les cages. Un but somptueux qui relance les crocos dans la course. 2-2. Le peuple nîmois s'est réveillé et scande "Allé les rouges" à l'unisson. Le jeu s’accélère, les crocos montent plus au pressing et veulent aller chercher cette victoire. Kovasevic rate encore une passe simple sur un contre, puis une autre sur le côté opposé quelques minutes plus tard. Décidément, ce n'est pas son soir.  60ème mn. Sur un contre, le ballon est centré à Nouri qui décale à Maoulida qui l'envoie dans les filets, le public s'enflamme mais l'arbitre siffle un hors jeu. 66ème mn. Centre tendu frappé par Nouri, Maoulida reprend de la tête et frôle le cadre. Le havrais Joseph Mendès est remplacé par Mickaël Le Bihan. Côté nîmois, Omrani sort à la 70ème mn remplacé par Bobichon.

Le match diminue en intensité, il serait fâcheux pour les nîmois de finir sur un score nul, alors qu'ils sont à seulement 5 point du premier relégable Chateauroux. Fethi Arek sort du terrain, visiblement blessé, et il est remplacé par Jonathan Parpeix. 81ème mn, occasion très dangereuse des havrais après un débordement et une passe en profondeur mais l'attaquant bute contre Michel. Une action similaire se reproduit l'instant suivant mais le ballon est détourné cette fois en corner. Michel fait un excellent match encore, malgré ce lobe poussé par le vent en début de seconde période. Mais à la 85ème mn, but de Le Bihan de la tête. Le ballon est parti du même côté droit, où les nîmois ont souffert ce soir à cause du numéro 2, Ikoko Jordan. Les supporters commencent à quitter le stade. Il ne reste que trois minutes aux crocos pour revenir au score et arracher un match nul. Kovasevic sort à la 85 ème mn. Quelle déception ce soir, un nouveau coup dure qui n'arrangerait pas le moral bien bas et l'ambiance morose du Nîmes Olympique. Et contre toute attente, Rihad Nouri égalise de la tête à la 90ème mn et signe un doublé.

Les quatre minutes de temps additionnel ne permettront pas au Nîmes Olympique d'arracher un but supplémentaire. Ce match aura montré de la détermination, du courage, mais des erreurs qui coûtent très chères.

Baptiste Manzinali

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité