A la uneActualitésPolitique

GARD Le PS valide une première liste pour les départementales

Jean Denat a succédé à Damien Alary a la tete du département. Il est aujourd'hui chef de fil PS pour les départementales. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Hier soir en conseil fédéral, le parti socialiste a validé à la majorité une liste qui pose les bases d'un accord électoral avec ses partenaires de gauche (PC, EELV et TPNA).  

Bien malin celui qui pourrait prédire avec exactitude le résultat des départementales des 22 et 25 mars… Entre l'impopularité chronique du gouvernement, la réforme des cantons et le FN en constante progression, le scrutin s'annonce difficile pour la gauche qui détient depuis toujours le département du Gard.

Depuis plusieurs semaines, les négociations entre le PS et ses partenaires (PCF ; EELV ; TPNA) vont bon train. Hier soir, les socialistes ont fait "un pas de plus" vers une union en votant en conseil fédéral une liste-cadre. Adoptée à la majorité (26 ont voté pour ; 8 se sont abstenus et aucun cadre socialiste n'a voté contre), cette liste qu'Objectif Gard s'est procurée fait état des postes réservés aux conseillers généraux PS sortants, mais aussi à ceux des "partenaires". A noter que si aucun nom n'a été arrêté, les chefs de partis savent bien qui placer…

Des cantons réservés aux partenaires

Sur les 46 candidats qui seront élus dans les 23 cantons du Gard, une petite vingtaine est socialiste. Par exemple, le PS qui veut présenter ses deux sortants - Olivier Gaillard et la sénatrice déchue Francoise Laurent-Perrigot - a d'ores et déjà mis un droit de préemption sur le canton de Quissac. Les territoires de Bagnols, Redessan, Pont-Saint-Esprit ou encore Nîmes 1 sont exclusivement réservés aux socialistes.

Dans la colonne "partenaires", le PS a vraisemblablement offert un cadeau de Noël à EELV : le canton du Vigan est "ouvert" et les écologistes verraient d'un très bon oeil la candidature du maire du Vigan Eric Doulcier. Par ailleurs, les verts ont entériné vendredi leur stratégie à une large majorité - assez rare pour le noter -. Ils ont opté pour  : "l'autonomie contractuelle", c'est-à-dire une union ou autonomie selon les cantons.

Dans le canton d'Uzès, le vice-président PS du conseil général Denis Bouad devrait partir avec l'écologiste Bérangère Noguier. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
Dans le canton d'Uzès, le vice-président PS du conseil général Denis Bouad devrait partir avec l'écologiste Bérengère Noguier. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Pour Uzès, le socialiste Denis Bouad devrait partir avec l'écologiste Bérengère Noguier et Geneviève Blanc partirait avec Jean-Michel Suau sur le canton d'Alès 1, comme nous l'avions annoncé. Les écologistes lorgnent sérieusement sur le canton de Calvisson et de Quissac, mais le PS n'est pas prêt pour l'instant à lui céder.

En ce qui concerne les communistes, leur processus interne de désignation des candidats n'est pas encore terminé. Néanmoins en cas d'accord, les socialistes ne présenteront pas de candidats sur les cantons de Rousson, la Grand'Combe et Nîmes 3 dans lesquels Jacky Valy, Patrick Malavieille et Christian Bastid sont déjà élus.

Points de blocage

Si la trêve des confiseurs apaise majoritairement les esprits, les rivalités demeurent. Dans certains cantons a priori favorables à la gauche tels que Calvisson, Quissac et Uzès, les appétits s'aiguisent et certains partis menacent de présenter leurs candidats contre d'autres de la majorité. A Vauvert, la réélection de Jean Denat s'annonce difficile : outre le FN fort, un partenaire de gauche laisse croire qu'il pourrait présenter un candidat. Les négociations se poursuivent et, même si les tensions existent, le dialogue n'a jamais été rompu. "Il faut bien comprendre que les lignes peuvent encore bouger à la hausse mais aussi à la baisse, si vous voyez ce que je veux dire", confie un cadre socialiste.

Lire aussi : NÎMES Départementales : négociations fructueuses entre Boré et le PS

ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine

NÎMES Départementales : la droite dévoile ses premiers candidats

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité