Actualités

BAGNOLS Le concert du 31 de la Cabane du Zion annulé, les organisateurs se défendent

Lors de la soirée d'inauguration de la Cabane du Zion, le 1er novembre dernier (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)
Lors de la soirée d'inauguration de la Cabane du Zion, le 1er novembre dernier (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

La soirée « New Year Reggae Party », prévue le 31 décembre à la Cabane du Zion, fait l’objet d’un arrêté municipal d’interdiction pour des raisons de sécurité.

L’arrêté du maire de Bagnols a été pris suite à la visite sur les lieux à la demande du préfet d’une commission communale de sécurité composée d’élus et de représentants de la police et du SDIS mardi après-midi. La commission n’a pas pu pénétrer à l’intérieur de la Cabane ni évaluer un certain nombre de points en l’absence des organisateurs, le collectif Boulega.

« Il nous était impossible en 3 heures de pouvoir répondre favorablement à cette demande de commission »

Des organisateurs qui ont fait connaître leur version aujourd’hui par voie de communiqué. Ils y pointent le délais très court qui leur a été laissé pour accueillir la commission : « Mardi 23 décembre à 11h30, deux policiers municipaux se présentent chez le propriétaire du terrain que loue l’association et l’informent oralement qu’une commission de sécurité est convoquée ce même jour à 14H30.

En cette période de fêtes, le membre du conseil d’administration de l’association, responsable de la cabane et détenteur des clés, est parti passer Noël en famille. Il nous était donc impossible en 3 heures de pouvoir répondre favorablement à cette demande de commission, qui ne nous a en aucun cas informé de son passage par voie officielle. Le propriétaire du terrain a ainsi vu cette commission se présenter à 14H30 malgré notre absence. Ce n’est qu’à cette occasion que la convocation a été remise au propriétaire du terrain. »

« Nous étions prêts à recevoir cette commission »

Pour le collectif Boulega, si la commission était venue en leur présence, jamais l’arrêté d’interdiction n’aurait été pris : « Nous étions prêts à recevoir cette commission. Rappelons que l’association Collectif Boulega aura bientôt 15 ans et que nous avons accueilli plus de 50 000 personnes sur les communes d’Orsan, Laudun, Connaux et Bagnols sans jamais le moindre problème. Nous sommes en contact permanent avec la préfecture pour nos deux évènements annuels de plus de 500 personnes et la mairie de Laudun vient de nous renouveler son soutien pour le prochain Zion d’Hiver. »

Toujours dans le communiqué, l’association confirme l’annulation de la soirée, et sollicite « dès ce jour un rendez vous avec le maire et nous espérons qu’il pourra nous rencontrer prochainement pour débloquer une situation qui pénalise les habitants du Gard Rhodanien. »

Et l’association de donner rendez-vous les 6 et 7 mars prochains pour le Zion d’Hiver, au Forum de Laudun-l’Ardoise.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

3 réactions sur “BAGNOLS Le concert du 31 de la Cabane du Zion annulé, les organisateurs se défendent”

  1. Ce qui pose question, c’est comment une telle « cabane » a pu être érigée sans qu’aucune commission de sécurité ne soit déjà passé. L’association se défend d’être sur un terrain privé et les soirées sont considérées comme des soirées privées (par les organisateurs) car les participants doivent faire partie de l’association pour participer aux concerts… c’est un peu limite. S’estampiller « Soirée privée » alors que ce lieu est appelé à être un lieu de manifestation musicales à vocation à recevoir du public n’est pas normal. Une commission de sécurité est là pour prévenir tout risque lié à une manifestation dans un lieu et éviter des drames, rappelons-le.
    La législation sert aussi a protéger le citoyen.

  2. Nous sommes prêt à recevoir cette commission depuis début octobre et nous en étions les premiers demandeurs. Sur ce genre de cas accueillant moins de 500 personnes, c’est le maire qui choisit où non de faire passer une commission de sécurité. Nous seront prêt à accueillir le prochain passage de cette dernière à partir du moment où l’on nous informe. Pour la législation sur les soirées privées et le bar associatif, nous sommes malheureusement obligé d’utiliser cette législation tant que la mairie ne souhaite pas nous soutenir dans nos projets. Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité