Actualités

ALÈS Un premier pas vers la réouverture des guichets SNCF ?

La table ronde a eu lieu en sous-préfecture. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard
La table ronde a eu lieu en sous-préfecture. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard

Pour la première fois aujourd'hui, les représentants de la SNCF, de la Région et de l’État se sont mis autour d'une table avec les élus et le comité de défense des services publics et des usagers des Hautes-Cévennes. A l'ordre du jour : la fermeture des guichets dans les gares de La Grand-Combe, Génolhac et Villefort.

Les différents acteurs de la ligne des Cévennes se sont enfin rencontrés pour évoquer l'épineux dossier qui agite les Cévenols depuis de nombreuses semaines. A l'issue de près de deux heures de réunion en sous-préfecture, les solutions pour satisfaire les usagers révoltés ne pas encore définies mais le dialogue semble amorcé. "Notre volonté est de trouver des pistes pour que chacun puisse accéder à l'achat de titres de transports", commente Yves Schoukroun, directeur des affaires territoriales à la SNCF Languedoc-Roussillon, sans toutefois en dire plus sur les éventuelles réponses à apporter.

Du côté du conseil régional, la vice-présidente aux transports Marie Meunier-Polge évoque "des échanges difficiles" mais une satisfaction d'avoir rencontré "pour la première fois" un représentant de la SNCF. "Nous espérons pouvoir aboutir à des solutions concrètes, avec des offres adaptées dans les différentes gares", indique t-elle.

Ré-ouvrir le guichet de Génolhac en urgence

Parmi les revendications du comité de défense, la réouverture du guichet de Génolhac avec une présence humaine est la grande priorité. "C'est la gare qui fait le chiffre le plus important", souligne le président Claude Magnien. Mais pas question pour autant d'abandonner le combat à La Grand-Combe et Villefort. "C'est tout à fait légitime que Génolhac retrouve son guichet en premier mais nous voulons des propositions sur les autres gares", souligne Patrick Malavieille, maire des Grand-Combiens. Les modalités restent à définir.

Une prochaine réunion est programmée le 4 mars prochain en présence des mêmes personnes. Des premiers éléments de réponses seront sans doute apportés par la SNCF, "qui s'est engagée à revenir à la table des négociations".

Elodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité