ActualitésPolitique

LA GRAND-COMBE Ludovic Bouix vise le conseil régional

Ludovic Bouix avec Colette André-Martin, candidate aux élections départementales de la Grand-Combe. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard
Ludovic Bouix avec Colette André-Martin, candidate aux élections départementales de la Grand-Combe. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard

S'il n'a pas tenté sa chance une troisième fois aux élections départementales, Ludovic Bouix, conseiller municipal d'opposition à La Grand-Combe, souhaite se lancer dans la course aux régionales en décembre 2015.

Hier soir, à l'occasion de son anniversaire, Ludovic Bouix a voulu mettre certaines choses au point. Au siège de l'union pour de renouveau de La Grand-Combe, il a rassemblé amis et sympathisants pour expliquer haut et fort les raisons de sa non candidature aux élections départementales. "Pour faire taire la langue de vipère grand combienne, je tiens à dire que si je ne suis pas candidat, ce n'est pas parce-que j'ai peur de Patrick Malavieille, ou parce-que je veux arrêter la politique, ou parce-que ma mère m'a interdit de me présenter", assure t-il. "C'est simplement parce-que l'on ne peut pas être candidat à tout et que je suis contre le cumul des mandats".

Le candidat malheureux aux dernières élections municipales et cantonales n'a pas l'intention de jeter l'éponge. C'est donc aux élections régionales de décembre qu'il a cette fois l'intention de se présenter, pour porter les couleurs de l'UDI. "Une des compétences du conseil régional, c'est l'économie. Et La Grand-Combe, classée commune la plus pauvre du département, a besoin d'économie", relève Ludovic Bouix, déterminé à décrocher enfin une victoire.

Elodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

5 réactions sur “LA GRAND-COMBE Ludovic Bouix vise le conseil régional”

  1. Petit rappel à l’usage de L. Bouix, Alès, dirigée par son mentor Roustan, est classée la ville la plus pauvre du sud de la France. Quant à lui visiblement le seul moyen qu’il a de se faire élire c’est à la proportionnelle. Il sera enfin casé et aura une bonne rétribution comme tant d’autres politiciens.

  2. Tout est dans la conclusion d’Elodie : « decrocher ENFIN une victoire ».Et pour rire « les compétences dela region c’est l’economie
    alors que voulait-il faire aux cantonales et municipales précedentes?Ce Ludo il est doué pour le « stand-up »

  3. un gars qui n’est pas foutu de se faire élire maire, veut s’occuper de la région c’est une honte, il aurait au moins pu avoir le courage d’affronter le suffrage universel aux départementales …
    Se faire élire à un scrutin de liste proportionnel est lamentable

  4. Le bon Ludo, s’il n’arrive pas à faire « taire les langues de vipères » il a, par contre, la grande facilité de faire rire.A chacune de ses interventions. Il prend une décharge électrique bien piquante.
    Pour devenir cumulard, faudrait déjà, se faire élire au moins …une 1er fois.
    Aujourd’hui, jour de son anniversaire, il était l’élu : Roi de son gâteau.
    Faut bien commencer par quelque chose…
    Edouard, Cevenol, Volco, Pélous, en cœur….Joyyyyeuuuuuxxxx annniiivvvvvvvvv……………☺

  5. Effectivement il y a peu de chance qu’on détrône le roi…de son gâteau.
    Il est tellement caricatural qu’il mériterait un strapontin électoral. On finira par le lui donner à la longue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité