A la unePolitique

BURGOA vs GILLET « Laurent Burgoa, vous faites votre comédien », remarque Yoann Gillet

Le chef de file du Front national Yoann Gillet (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le chef de file du Front national Yoann Gillet (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Toute cette journée, la rédaction d'Objectif Gard se transforme en ring politique. L'heure du face à face entre l'UMP Laurent Burgoa et le frontiste Yoann Gillet a sonné.

Laurent Burgoa : Au Parlement européen, vous avez voté contre le droit à la contraception, contre le droit à l’avortement… Quelle politique de planification familiale souhaitez-vous mener ?

Yoann Gillet : Vous mélangez un peu tout ! Notre politique sur les centres de planification doit être tournée vers la détresse des femmes. Même si on n’est pas là pour parler de l'avortement, je suis opposé à ce que l'on joue avec la vie et que l'on fasse des avortements à la chaine.

LB : Vous me peinez quand vous dites qu’il y a des avortements à la chaine.

YG : Arrêtez M. Burgoa, vous faites votre comédien.

LB : Vous êtes pas mal aussi à ce niveau-là !

YG : (Il sourit et se reprend) Avec moi, le conseil général financera le parcours de santé mais ne financera pas les pilules avortives à la chaine.

Les candidats sur le ring politique d'Objectif Gard (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Les candidats sur le ring politique d'Objectif Gard (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

LB : Nous partageons certains points d’analyse que le FN fait de la situation du pays et du département. Mais contrairement à vous, nous proposons des solutions crédibles que nous avons distribuées à 500.000 exemplaires dans le Gard. 

YG : (Il lui coupe la parole) Première chose, je pense connaître mieux le département que vous. Vu qu’il y a 300 000 boîtes aux lettres* dans le Gard, vous auriez pu faire l’économie de 200 000 exemplaires.

LB : Laissez-moi poser ma question... Ce document que vous distribuez est le même de Dunkerque à Perpignan. Ma question est : quel est votre projet pour le Gard ?

YG : Pour répondre à votre question sur notre programme, nous prévoyons de faire un audit.

LB : Ah, nous avons un point commun... 

YG : Si nous ne connaissons pas l'état de la situation économique du département, comment voulez-vous promettre des choses ? On promet des économies drastiques, une baisse des impôts dans les années à venir mais pas la première, ce serait mentir. Nous développerons les infrastructures routières. Nous proposerons aux collectivités, grâce aux économies réalisées, des projets d'investissements et structurants pour recréer de l’emploi. Le Département est mal géré aujourd'hui, mais demain, il sera géré en bon père de famille.

LB : Vous gagnez du temps, parlez-nous un peu du Gard…

YG : : On est les seuls à défendre le Gard. Vous et votre parti politique étiez prêt à supprimer le département avec la loi Sarkozy (conseil territorial, NDLR) ! Pour quelqu'un qui aime le Gard…

LB : Mais dites-nous, quel est votre projet sur Alès, par exemple... Donnez-nous des détails, soyez précis !

YG : Non, je ne vous donnerai pas de détails. Je ne veux pas faire de promesses, comme vous, et ne pas les tenir par la suite....

Le chef de file de l'union de la droite et du centre Laurent Burgoa (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le chef de file de l'union de la droite et du centre Laurent Burgoa (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

LB : M. Sanchez, maire de Beaucaire, devait tout changer, tout dynamiser. Un an après, les Beaucairois déchantent. Et M. Sanchez leur explique désormais qu’il faudra attendre 2017. Si vous étiez élu président du conseil général, diriez-vous aussi aux Gardois qu’il faudra attendre ?

YG : M. Burgoa, je vous rappelle que Julien Sanchez a été élu avec 40% des voix avec la meilleure participation. Deux mois plus tard, c’était 49% aux européennes. Ce qui prouve que la politique du maire de Beaucaire va dans le bon sens. Le dernier sondage IFOP indique que 74% des villes FN ont des habitants satisfaits.

LB : J’ai un regret : vous n’avez pas assez parlé du Gard. Vous m’avez déçu ce soir. Vous avez parlé de l’Europe, de la France mais vous avez oublié un mot : le Gard.

YG : C’est vous qui m’interrogez sur autre chose ! Et puis, pour aimer le Gard, pour le protéger, il faut être conscient de la situation de la France. Si vous aimez le Gard autant que moi, vous ferez le choix de lutter contre les maux de la France et combattre l’Europe.

* Yoann Gillet conteste avoir employé "300 000 habitants" mais dit avoir parlé de "300 000 boîtes aux lettres". 

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

7 réactions sur “BURGOA vs GILLET « Laurent Burgoa, vous faites votre comédien », remarque Yoann Gillet”

    1. on ne donne qu’1 tract par boite aux lettres…et d’autres à la main…alors OUI 500 000 c’est du gaspillage !

  1. Burgoa qui se permet de dire que les beaucairois ne sont pas contents de Julien SANCHEZ…qu’il s’occupe des nîmois !!! Avant de raconter n’importe quoi Monsieur BURGOA, commencez par faire un tour en dehors de votre canton Nîmois…Sanchez n’est peut être pas le meilleur Maire de France mais les beaucairois en sont TRES LARGEMENT satisfaits ! Les résultats de son 1er adjoint dimanche dernier le prouvent (plus de 53% des voix sur la Ville) ! Et me sortez pas l’excuse de l’abstention car ceux qui ne sont pas contents n’avaient qu’à se déplacer…

    Celui qui s’auto-élu Président du CG ferait bien de regarder autour de lui et de nîmes avant de dire n’importe quoi ! Car à ce rythme, et s’il gagne ça va être tout et rien que pour Nîmes…courage aux autres gardois !

  2. Donc les petits soldats aux ordres de leur commandant s’étonnent du nombre de boite aux lettres mais pas du refus du droit à l’avortement… Le Bon Sens Gardois n’a simplement pas fait distribuer son programme par la poste comparé à vous qui n’avez pas suffisament de militants pour le faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité