A la uneActualités

ARLES Román Pérez coupe la première oreille de la Feria. Frascuelo et Curro Díaz sans réussite !

Roman Perez. Photo : Christian Cartoux pour Objectif Gard.
Le maestro Roman Perez. Photo : Christian Cartoux pour Objectif Gard.

Plaza de toros d’Arles. 1ière corrida de la Feria de Pâques. 1/3 d’entrée. Beau temps. Toros de Dos Hermanas bien présentés aux comportements inégaux pour les maestros "Frascuelo", Curro Díaz et Román Pérez. Poids moyen des toros 500Kgs. En préambule du paséo, une minute de silence fut observée pour les personnes disparus du monde taurin. Puis, la Reine d’Arles et les cavaliers de différentes confréries en faisant une haie d’honneur aux toreros ont voulu marquer leur attachement profond à nos Cultures Taurines.

Carlos Escolar "Frascuelo" (violet/or/parements noirs) s’accorde bien avec le 1er toro de l’après-midi qui détient peu de force, au tempérament noble qui charge mais sans transmission. Le torero au 3ième tercio effectue quelques jolies naturelles templées, certaines en se tournant vers les gradins. Un pinchazo profond, une épée entière et deux descabellos pour finir. Silence et aviso.

Le toréo à l’ancienne de Frascuelo dans des véroniques mains basses face au toro sérieux sortie en 4ième position réveille les tendidos. L’animal véloce, impose son rythme au diestro qui arrive à s’entendre avec lui. La faena solide et appliquée, marquée par des redondos de qualité ne permet pas au madrilène de s’imposer avec l’épée. Un pinchazo profond et plusieurs descabellos viennent en conclusion. Vuelta après un aviso.

Face au 2ième toro, noble et faible protesté par une partie du public Curro Díaz (véronèse/or/parements blancs) essaye de se mettre à la hauteur de l’animal mais en vain. Pour achever sa faena, Curro place une estocade entière d’effet immédiat. Silence après un aviso.

Le 5ième toro s’emploie avec vigueur face au picador. Curro Díaz manie avec précision la cape au rythme de la charge du toro. L’andalou parfois éclaire l’amphithéâtre par des muletazos mains basses, en particulier du côté droit. Entière au troisième essai. Silence.

Des chicuelinas et une revolera signées Román Pérez (rouge/argent/parements blancs) avec la cape devant le 3ième animal, qui effectue une sortie sans problèmes, alors que les deux toros précédents avaient donné trop rapidement des signes de faiblesse, détenant en plus peu de charge. L‘actuación du torero fut volontaire lors de la faena de muleta face à un colorado massif qui s’éteignit dans la 2ième  partie. Une 1/2 estocade pour finir. Silence.

Face au 6ième toro qui clôturait l’après-midi de couleur burraco, Román Pérez démontre beaucoup d’aficion face à un animal qui présente des difficultés avec la corne gauche. Sa faena, liée au centre du ruedo est accomplie des deux côtés, elle parvient à déchaîner les Tendidos. Un grand coup d’épée vient parachever un excellent moment. Oreille.

CARTOUX CHRISTIAN

Etiquette

Christian Cartoux

L'univers taurin et l'actualité Gardoise autour des aficionados, c'est ce que je vous propose de découvrir dans mes papiers, ouvrez l'oeil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité