A la uneActualités

FAIT DU JOUR « La maison France 5 » pose ses caméras à St-Laurent-des-Arbres

Le présentateur Stéphane Thébaut et la propriétaire du Château Beaupré, Pia Pierre. EL/OG
Le présentateur Stéphane Thébaut et la propriétaire du Château Beaupré, Pia Pierre. EL/OG

Ce lundi, l'émission de déco "La maison France 5" poussait les portes du Château Beaupré, à St-Laurent-des-Arbres, pour y dévoiler quelques secrets et trésors cachés. Cette maison de 1500 m² a été construite au 14e siècle et appartient aujourd'hui à une archéologue passionnée d'Asie et collectionneuse d'objets anciens.

"Dossier n°9, on tourne!". Après avoir visité le rez-de-chaussée de cette maison qui regorge de surprises, le présentateur Stéphane Thébaut et sa joyeuse équipe technique s'attaquent à l'étage et aux salons privés de la propriétaire. Pia Pierre, archéologue, vit en Thaïlande depuis 20 ans et a acquis le château Beaupré en 2000. Un coup de cœur. "Le château a été construit par un secrétaire du pape au 14e siècle. Il a appartenu à la même famille pendant six siècles mais était en ruines quand je l'ai découvert. Ils n'avaient plus les moyens de l'entretenir. J'ai tout refait. Il fallait être fou!", sourit la sexagénaire.

D'une grande maison à l'abandon, Pia Pierre en a fait un lieu hors du temps, conjuguant subtilement antiquité, modernité et luxe. C'est ce qui a séduit la production de l'émission de France 5, habituée à décrypter toutes les tendances de décoration. Preuve en est, cet instrument mandarin offert par la dernière impératrice de Chine à son eunuque favori, ou encore ce cheval en argile qui date de 2000 ans. "Je suis très symboliste. Ces objets sont toute ma vie. Une maison est une âme et celle-ci reflète la mienne", commente devant la caméra celle qui a des origines nobles mais qui refuse de les mettre en avant. "J'ai bataillé pour être là où j'en suis et j'ai choisi ce que je voulais faire de ma vie".

La vanité créée par Pia Pierre. EL/OG
La vanité créée par Pia Pierre. EL/OG

La prochaine séquence se joue dans un autre salon. Les pièces se suivent mais ne se ressemblent pas. On découvre ici des murs blancs d'une grande banalité pour un néophyte. "C'est un stuc vénitien à base de poudre de marbre. C'est imperméable", précise Pia.

Puis les yeux de Stéphane Thébaut s'arrêtent sur une vanité grandeur nature, créée de toutes pièces par la passionnée d'art. "Pouvez-vous nous raconter l'histoire de cette oeuvre ?", demande-t-il. "La tête de mort était chez mes parents et j'y ai ajouté tous les symboles philosophiques de la vanité, le savoir, l'argent, la luxure, et le temps qui passe, représenté par une plante qui ne flétrit jamais après la cueillette, l'immortelle", décrit Pia, dont les goûts parfois farfelus vont jusqu'à l'acquisition d'un manteau de crocodile, qui possède son propre passeport.

Le Château Beaupré, vu de l'extérieur. EL/OG
Le Château Beaupré, vu de l'extérieur. EL/OG

La visite se termine par le grand jardin, la cour intérieure - faite de colonnes de villas romaines retrouvées dans les vignes - , et les chambres d'hôtes que Pia Pierre loue tout au long de l'année. Le portrait  de Mao Zedong y côtoie du mobilier moderne. "Ça fait treize ans que je sillonne la France pour cette émission. Je ne me lasse pas, c'est chaque fois une nouvelle rencontre, une nouvelle personnalité", conclut Philippe, preneur de son nîmois.

L'émission d'une heure sera diffusée mercredi 6 mai à 20h40 sur France 5.

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité