A la uneOG, trait pour traitSociété

TRAIT POUR TRAIT Coup de pression sur la ville d’Alès

Lasserpe/OG
Lasserpe/OG
Lasserpe/OG

Le cas n’est pas isolé mais n’en est pas moins excusable. Depuis la loi Brottes votée en 2013, les distributeurs n’ont plus le droit, ni de couper l’eau aux usagers qui sont en situation d’impayé, ni d’installer un réducteur de débit, autrement appelé lentillage. Pourtant, ils sont nombreux en France à s’être octroyé ce droit, pour des sommes parfois dérisoires. Objectif : mettre la pression aux mauvais payeurs. Une stratégie qui pourrait rapidement tomber à l’eau pour la Régie publique des eaux d’Alès qui a été épinglée par la presse locale cette semaine. La mairie se croirait-elle au-dessus des lois ? En période de féria, il serait de bon ton qu’elle mette un peu d’eau dans son vin. Si elle ne veut pas que cette histoire finisse en eau de boudin.

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité