A la uneActualitésPolitique

FAIT DU JOUR L’institut d’Alzon met le paquet sur l’enseignement supérieur

Le nouveau bâtiment de l'Institut d'Alzon sera effectif d'ici janvier 2016. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Le nouveau bâtiment de l'Institut d'Alzon sera effectif d'ici janvier 2016. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

L'établissement catholique privé dirigé par Yvan Lachaud se dote d'un nouveau bâtiment haut de gamme dédié à l'enseignement supérieur. Fin des travaux prévue d'ici janvier 2016.

Hier matin, un parterre d'élu s'est rassemblé lors de l'inauguration d'un nouveau bâtiment à l'Institut d'Alzon entièrement dédié au développement de l'enseignement supérieur. Une priorité pour son directeur Yvan Lachaud : "Nous avons la volonté d'offrir cette formation en enseignent supérieur à nos élèves et aux autres, qu'ils soient issus du public ou du privé". L'infrastructure s'étend sur 3 670 m2 et 4 étages, avec un amphithéâtre de 400 places équipé pour la visioconférence - un autre amphithéâtre de la même taille existe déjà dans l'établissement - et 31 salles de classe. Additionné avec les bâtiments déjà en place, c'est un ensemble de 5 000 m2 situé à quelques 150 mètres de la gare de Nîmes qui accueillera près de 400 élèves dans six filières de classes préparatoires et trois BTS.

Un campus qui se veut complémentaire avec l'Université de Nîmes et les autres établissements scolaires nîmois, "nous avons veillé à travailler en complémentarité et non en concurrence".

Yvan Lachaud et Damien Alary en visite sur le chantier du nouveau bâtiment de l'Institut d'Alzon. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Yvan Lachaud et Damien Alary en visite sur le chantier du nouveau bâtiment de l'Institut d'Alzon. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Un investissement global de 11,5 millions d'euros

Deux sites appartenants à l'Institut d'Alzon sont en travaux, celui de Nîmes spécialisé dans les métiers de l'optique et de l'énergie, et celui de Vestric plus orienté autour des métiers du cheval et de l'animation. Un investissement total de 11,5 millions d'euros (9 millions à Nîmes et 2,5 millions au CFA de Vestric) a été effectué, alors que le budget global de l'établissement s'élève à 15 millions d'euros. Un financement soutenu notamment par la région, puisque lors de son discours, Damien Alary a annoncé qu'il présenterait une subvention d'un million d'euros au Conseil Régional le 24 juillet prochain, mais également par la ville de Nîmes avec qui une garanti d'emprunt à parité (50% la ville, 50% l'Institut d'Alzon) a été apportée. "Si tous les projets sont importants, certes, certain ont une connotation plus forte, a déclaré le président de la Région avant d'ajouter, les collèges et les lycées marquent l'évolution d'un territoire." 

Baptiste Manzinali

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

1 commentaire sur “FAIT DU JOUR L’institut d’Alzon met le paquet sur l’enseignement supérieur”

  1. C’est scandaleux qu’un établissement d’enseignement privé confessionnel puisse ouvrir des classes préparatoires aux grandes écoles, alors que nombre de classes sont menacées de fermeture dans l’enseignement public. On aimerait bien savoir comment Mr Lachaud a pu obtenir une telle dérogation.
    Et ce chantier est une véritable nuisance pour tout le quartier. On fait passer à 6h du matin des pelleteuses à chenilles de 25t, qui font autant de bruit et de vibrations qu’un char d’assaut et des semi remorques dévalent la rue Sainte Perpétue à fond la caisse. C’est un miracle qu’il n’y ait pas eu d’accident jusqu’ici, mais peut être Mr Lachaud croit-il aux miracles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité