GÉNOLHAC Le guichet SNCF rouvre enfin !

Le guichet sera rouvert dès ce lundi 15 juin. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard

Le guichet sera rouvert dès ce lundi 15 juin. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard

La détermination des Cévenols a payé : lundi 15 juin, le guichet SNCF de la gare de Génolhac sera remis en service. Les modalités de réouverture ont été présentées ce matin en sous-préfecture.

Après une longue bataille qui dure depuis l'hiver dernier, la bonne nouvelle est enfin tombée. Dès ce lundi 15 juin, le guichet de Génolhac sera à nouveau opérationnel. Lors d'une table ronde en sous-préfecture ce matin, les représentants de la Région et de la SNCF ont dévoilé les horaires d'ouverture au comité de défense des services publics et des usagers des Hautes-Cévennes, sur une expérimentation de 18 mois.

Les usagers pourront désormais acheter leurs billets à la gare du lundi au jeudi, de 6h15 à 10h15, le vendredi de 14h à 17h. A partir du 4 juillet, le guichet sera également en service le samedi de 13h à 17h et le dimanche de 10h à 14h. Des modalités qui ne satisfont pas complètement les Cévenols, qui souhaitent une réouverture toute la journée, sept jours sur sept. "Le samedi matin c'est le marché à Génolhac. Pourquoi avoir choisi d'ouvrir le guichet l'après-midi ?" s'interroge un usager. "Le dimanche, il sera ouvert pendant l'heure du repas !" déplore une habitante.

Lors de la table ronde de ce matin en sous-préfecture. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard

Lors de la table ronde de ce matin en sous-préfecture. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard

Pour recueillir les remarques des voyageurs, un cahier de doléances sera installé à la gare. "De cette manière nous pourrons argumenter nos prochaines tables rondes en sous-préfecture. Nous avons demandé un calendrier des réunions", relève Claude Magnien, président du comité. Et d'ajouter : "La SCNF, elle n'en a rien à foutre ni des Cévenols, ni du reste. Dans quelques temps, même la ligne sera morte. C'est pour ça qu'il faut rester mobilisés car si nous avons gagné une bataille aujourd'hui, il faudra aller au combat demain".

Quant aux guichets des gares de La Grand-Combe et Villefort, ils restent fermés pour l'instant, les débats n'ayant toujours pas abouti.

Elodie Boschet

 

Partager