A la uneInsolite

BEAUVOISIN Paro, le robot-phoque amuseur et guérisseur

Paro dans les bras de Maria. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Paro dans les bras de Maria. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Hier, l’EHPAD de Beauvoisin a accueilli un nouveau résident. Il est petit, blanc, doux et sympathique. Il s’appelle Paro et va probablement devenir la coqueluche de la résidence de la petite Camargue.

Il a suffi de quelques minutes pour que Paro soit adopté par ses nouveaux amis de l’EPHAD de Beauvoisin. Paro est un robot phoque interactif et sa douceur lui a valu quelques aimables caresses des autres résidents. Offert par sept Lions Club de la petite Camargue pour une valeur de 5 500€ HT, la petite peluche de 57 cm pour 2,5 kg devrait aider les patients atteints de troubles du comportement type Alzheimer.

Il est le premier bébé phoque testé dans la région. En France, depuis sa commercialisation en juillet 2014, 22 établissements ont investi dans le robot. Il faut dire que Paro a beaucoup de qualités : « Il est équipé de capteurs et s’adapte à son interlocuteur. C’est un outil complémentaire. Il améliore la qualité de vie des patients. Il joue sur le bien-être et réduit le niveau d’anxiété des patients ainsi que l’utilisation des médicaments », assure Cédric Maizières d’Inno 3 Med, la société qui a importé ce robot de l’étranger.

Paro, la star du jour ! Photo Tony Duret / Objectif Gard
Paro, la star du jour ! Photo Tony Duret / Objectif Gard

Avec une autonomie de 8h, Paro stimule l’éveil et incite les patients au contact verbal et tactile. Son côté rassurant diminuerait l’anxiété, l’agressivité, voire la dépression et réduirait, de fait, la consommation de médicaments. Equipé de 7 moteurs, le robot peut bouger la tête, cligner des yeux, remuer la queue et actionner ses nageoires latérales. Il est enfin capable de transmettre des émotions comme la surprise, le mécontentement ou la joie. Hier, à l’EHPAD de Beauvoisin, il avait manifestement opté pour la joie. Une joie communicative.

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité