Actualités

NÎMES Cinq cas confirmés de dengue au sud-est de la ville

moustique tigre

À la suite de la détection du virus de la dengue chez deux personnes n’ayant pas voyagé, des enquêtes de terrain épidémiologiques et entomologiques complémentaires se sont déroulées à compter du 20 août dans un quartier sud est de Nîmes.

À l’issue de celles-ci, le bilan s’établit désormais à cinq cas confirmés de dengue, tous ayant fréquenté le même quartier, et ayant eu des symptômes débutant entre les 8 et 18 août. Cette situation a conduit le Ministre de la Santé à classer le département au niveau 3 du plan de lutte anti dissémination chikungunya-dengue.

Des opérations ciblées de lutte anti-vectorielle afin d’éliminer les moustiques et leurs larves ont été menées dans cette zone. Aucun nouveau cas n’a depuis lors été identifié. Afin d’augmenter l’efficacité des traitements insecticides réalisés, ces opérations ont vocation à être renouvelées dans les jours à venir dans les mêmes secteurs. Les habitants ont été sensibilisés aux mesures simples permettant de limiter la prolifération du moustique tigre vecteur de la dengue et du chikungunya : détruire les gîtes potentiels de reproduction des moustiques, se protéger des piqûres et protéger son habitat.

Appel à la population

Du fait de l’implantation du moustique tigre et de l’apparition de cas groupés de dengue autochtone, la Préfecture du Gard et l'Agence régionale de la santé en appellent donc à la mobilisation de la population et des professionnels de santé, et à la multiplication des initiatives visant à réduire la prolifération de ce moustique.

  • Détruire les gîtes potentiels de reproduction et de développement des moustiques autour et dans l’habitat en supprimant les eaux stagnantes où se développent les larves : assécher les soucoupes des pots de fleurs, mettre à l’abri tous les objets susceptibles de se remplir d’eau de pluie ou d’arrosage et nettoyer au moins une fois par semaine tous les endroits où l’eau peut stagner (gouttières, siphons, vases, détritus, etc).
  • Protéger l’habitat : utiliser des diffuseurs d’insecticide à l’intérieur et des serpentins à l’extérieur, installer des moustiquaires et allumer la climatisation au besoin car les moustiques fuient les endroits frais.
  • Se protéger individuellement des piqûres de moustiques : porter des vêtements longs, appliquer sur la peau des produits anti-moustiques, surtout la journée (en respectant les précautions d’emploi) et installer des moustiquaires de berceau chez le nouveau-né et le nourrisson.

Rappelons que la dengue se manifeste par l’apparition brutale d’une fièvre souvent supérieure à 38.5°C et généralement accompagnée de douleurs rétro orbitaires, courbatures, éruption cutanée, maux de tête…

En cas d’apparition de ces symptômes, consultez rapidement un médecin.

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité