Culture

BAGNOLS Une saison culturelle « dans la diversité et avec de la qualité »

Le directeur des archives municipales Laurent Augé, l'adjointe à la culture Ghislaine Courbey, la responsable du service actions culturelles Martine Sciaqua et la directeur de la médiathèque Bruno Michel (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le directeur des archives municipales Laurent Augé, l'adjointe à la culture Ghislaine Courbey, la responsable du service actions culturelles Martine Sciaqua et la directeur de la médiathèque Bruno Michel (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La programmation culturelle du dernier trimestre 2015 a été présentée hier matin en mairie de Bagnols. Patrimoine, théâtre, chanson ou encore spectacles jeunesse : tour d’horizon de ce qui vous attend à Bagnols au rayon culture d’ici au 1er janvier 2015.

Les visites et expos

Premier rendez-vous incontournable de cette programmation, les journées européennes du patrimoine. De ce côté là peu de changements, avec en visite toutes les 30 minutes sur inscription à l’Office de tourisme la tour de l’Hôtel Mallet et la tour de l’Horloge. Dans cette dernière « avec la participation de la médiathèque Léon-Alègre nous aurons une animation de reconstitution en 3D de la tour et de ses environs avec le jeu Minecraft », précise Laurent Augé, directeur des archives municipales.

La grande fontaine, l’église Saint-Jean-Baptiste et les archives municipales seront en visites libres, avec aux archives « une exposition de photos et de plans de la tour de l’Horloge, et un certain nombre de photos d’événements, de lieux ou de personnes des années 1960-70 à identifier. » Du côté de musées, le musée Albert-André propose une visite sur le thème de la peinture figurative du XXe siècle le samedi à 15h30, alors que le musée Léon-Alègre mettra à l’honneur des dessins de paysages signés de l’artiste qui lui a donné son nom.

La médiathèque Léon-Alègre accueillera quant à elle du 22 septembre au 24 octobre l’exposition « la presse ancienne retrouvée », avec des journaux datant de plus d’un siècle numérisés et présentés sur des panneaux ou des tablettes. A l’espace Saint-Maur, on retiendra l’exposition de photographies datant de la seconde guerre mondiale sur le commando Vigan-Braquet, du mardi 13 au samedi 29 octobre.

Les spectacles

Du côté des spectacles, l’adjointe à la culture Ghislaine Courbey annonce une saison « dans la diversité et avec de la qualité » qui « ne donnera pas seulement ce que le public attend et qui va aussi le surprendre. »

On notera comme tête d’affiche la chanteuse américaine Stacey Kent, qui viendra défendre son nouvel album « The changing lights » le 13 novembre au centre culturel Léo-Lagrange. « On a réussi à l’avoir, elle tourne dans le monde entier, ce sera une date exceptionnelle » se réjouit l’élue.

Le chanteur Renan Luce viendra avec son frère Damien le 28 novembre pour un concert de chansons françaises alors que la Québécoise Fabienne Thibeault viendra interpréter des chansons de Starmania et du Québec le 18 décembre.

En attendant, la saison démarrera la 2 octobre avec le spectacle Tablao Flamenco, de la compagnie Flamenca Temperamento Andaluz, avec une dizaine de danseurs et de musiciens sur scène. Une semaine après, l’Orchestre régional Avignon-Provence viendra célébrer le grand répertoire de Mozart, Mendelssohn et Beethoven.

Après la musique le théâtre, avec le 16 octobre la célèbre pièce Un fil à la patte de Feydeau, mise en scène « d’une manière très moderne par Anthony Magnier et très bien interprétée », dixit Ghislaine Courbey. Les enfants à partir de 6 ans pourront profiter du ciné goûter le mardi 27 octobre au Casino avec une projection du dessin animé Le Chant de la Mer de Tomm Moore.

Toujours pour le jeune public, la compagnie Hangar Palace proposera la pièce Cendrillon Fille d’aujourd’hui le 28 octobre. Le 20 novembre, ce sera au tour de la compagnie du théâtre des Asphodètes de jouer Dom Juan 2.0, « mon coup de cœur, tout public, avec une mise en scène très classique qui dépoussière ce classique », explique Ghislaine Courbey.

Enfin, l’année commencera par un concert gratuit de l’orchestre lyrique de l’opéra de Brasov le 1er janvier à 17 heures. « Ce sera une nouvelle formation, avec pour la première fois des danseurs étoiles » précise l’élue, qui attend « beaucoup de monde » à ce spectacle comme aux autres. « L’an passé, sur 12 spectacles on en a eu 8 complets », affirme la responsable du service actions culturelles Martine Sciaqua. Le résultat « d’un gros effort pour la collectivité notamment au niveau des tarifs qui vont de 4 euros à 18 euros, avec des réductions via la Carte Culture qui coûte 10 euros par an », ajoute Ghislaine Courbey.

L’an dernier, 130 cartes avaient été vendues, et cette année les choses partent plutôt bien puisqu’une trentaine ont été vendues avant même l’ouverture de la billetterie.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité