A la uneSports Gard

BAGNOLS Le HBGR, « petit poucet » de la Nationale 1

Josselyn Duhamel en train d'inscrire le 23e but du HBGR (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Josselyn Duhamel en train d'inscrire le 23e but du HBGR (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le match de la montée face à Châteauneuf-les-Martigues (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Pour la première fois de son existence, le HBGR jouera en Nationale 1 de handball cette saison. Une saison qui commence ce soir aux Eyrieux face à un gros client : la réserve de Montpellier. A quelques heures du coup d’envoi, le président du club Patrice Attard se confie.

Objectif Gard : Comment abordez-vous cette première saison en Nationale 1, après la montée acquise la saison passée ?

Patrice Attard : On est au début d’une saison où il y aura 22 cols à gravir. On sait que la saison va être passionnante mais très compliquée, du fait de notre totale inexpérience à ce niveau. L’idée c’est que les joueurs vivent pleinement cette saison et engrangent de l’expérience.

OG : Vous avez beaucoup recruté à l’intersaison, quel profil de joueurs avez-vous privilégié ?

PA : Globalement des jeunes qui sortent de centres de formation et qui ont envie de s’étalonner à ce niveau là. On a aussi été confrontés à des situations qu’on ne maîtrisait pas, mais l’idée est de rajeunir le groupe avec des jeunes qui s’identifient pleinement au projet et travaillent dans la durée.

OG : Vous ne risquez pas du coup de manquer d’expérience ?

PA : Certes on risque de manquer d’expérience, mais nous allons compenser par davantage d’envie et de fougue.

OG : Quel est l’objectif de cette saison ?

PA : Se maintenir à ce niveau-là serait un exploit. Par rapport à la Nationale 2 c’est un tout autre niveau, la moitié des équipes sont professionnelles. On sera le petit poucet, avec un des plus petits budgets de la poule, avec entre 250 000 et 300 000 euros. On va essayer d’exister dans cette poule, et compenser par une salle bouillante, où il y a une vraie ambiance, où un club de supporters s’est créé, pour en faire un bastion imprenable. Nous allons aussi montrer un état d’esprit irréprochable pour donner au public l’envie de s’identifier à l’équipe.

OG : Votre pronostic pour ce premier match face à Montpellier ?

PA : Il va être très dur, mais dans notre salle tout est possible. Montpellier c’est ce qui se fait de mieux en formation depuis 20 ans, mais on est préparés, et on attend une grosse affluence aux Eyrieux pour nous soutenir.

Propos recueillis par Thierry Allard

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité