A la uneSociété

ROQUEMAURE Grève à la Poste suite à la réorganisation des tournées des facteurs

Les grévistes ont manifesté ce matin, devant la Poste, à Villeneuve, avant de rencontrer leur directeur (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Les grévistes ont manifesté ce matin, devant la Poste, à Villeneuve, avant de rencontrer leur directeur (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« Nos tournées sont rallongées, on fait des dépassements horaires quasiment tous les jours, ce n’est plus possible, on ne s’en sort plus » : comme le facteur roquemaurois Serge Yzombard, une quinzaine de grévistes manifestaient devant la Poste de Villeneuve ce matin.

A l’appel de la CGT, les manifestants se sont mis en grève aujourd’hui pour protester contre les conséquences de la réorganisation des tournées des bureaux du Gard rhodanien, principalement ceux de Rochefort-du-Gard, Villeneuve, et donc Roquemaure.

« Certains cumulent plus de 25 heures supps par mois »

« Sur ces trois bureaux, quatre postes ont été supprimés, explique le secrétaire départemental de la CGT FAPT Lionel Clément. Ce sont des bureaux en forte croissance démographique, alors la direction pousse le personnel à faire des heures supplémentaires sans arrêt, les collègues n’en peuvent plus. » Le syndicaliste évoque même l’exemple de « certains collègues qui cumulent plus de 25 heures supplémentaires par mois », et sur place, nombreux sont les facteurs et les factrices qui confessent ne plus avoir le temps de prendre une simple pause déjeuner.

Pis, Lionel Clément pointe « un comportement répressif » de la direction, qui aurait « menacé de licenciement des collègues qui ne voulaient pas faire d’heures supplémentaires. » Résultat, une série d’arrêts maladies et de démissions : « à Rochefort, sur les six tournées, trois facteurs sont en maladie, et des jeunes en CDD ont démissionné », affirme le secrétaire cégétiste.

Point de départ du malaise, la réorganisation effectuée en juin dernier par la direction. « Nos adaptations tiennent compte de la baisse du trafic du courrier », explique le directeur d’établissement Gard rhodanien de la Poste Bertrand Rabin. Sauf que la CGT remet en cause cette baisse : « la direction nous présente un tableau très fataliste, sauf qu’elle ne prend en compte que la lettre, et pas les autres flux, comme les colis ou les recommandés », estime Lionel Clément, qui argue que « cet été la direction avait tablé sur un trafic moindre, et nous avons été à 110 ou 120 %, avec moins de monde. Pour nous les causes de la baisse de trafic sont structurelles et non pas conjoncturelles. »

Deux secteurs d’ajustement créés

Une délégation de la CGT a été reçue ce matin par le directeur à Villeneuve dans le cadre de la négociation suivant le préavis, entamée lundi. « Nous avons confirmé la mise en place de mesures d’accompagnement dans la mise en œuvre de la réorganisation et particulièrement les compléments de postes qui étaient une revendication majeure », annonce Bertrand Rabin. Concrètement, la direction va créer deux secteurs d’ajustement à Roquemaure et Villeneuve, avec deux salariés qui vont prendre en charge d’éventuels dépassements de tournées qui n’auraient pas pu être assurés par les facteurs.

Bertrand Rabin estime donc avoir « répondu dès lundi aux revendications. Aujourd’hui il n’y avait aucun gréviste à Villeneuve et 11 à Roquemaure. Je laisse ces chiffres à l’appréciation de chacun. »

Autre son de cloche dans le camp d’en face : « pour nous cela veut dire qu’il y a un besoin de créer de nouvelles tournées, dixit Lionel Clément. Ce sera des collègues en CAE (Contrat d’accompagnement vers l’emploi, ndlr) dont nous ne sommes pas sûrs de la pérennité des postes, alors que nous demandons des postes permanents. C’est mieux que rien, mais pour nous c’est un emplâtre sur une jambe de bois. »

Et aussi :

La CGT a déposé un référé devant le tribunal de grande instance de Nîmes pour défaut de consultation du Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) dans le cadre de la réorganisation de juin. La décision était attendue cet après-midi, mais le tribunal ne s’est finalement pas prononcé pour l’instant.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité