A la uneSociété

GRAND AVIGNON Face aux incivilités, une opération pour « Bien vivre ensemble grâce aux bus »

Elus et officiels ont lancé l'action en compagnie des enfants qui y ont participé (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Elus et officiels ont lancé l'action en compagnie des enfants qui y ont participé (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« Il est interdit de casser les bus » : la phrase, écrite en lettres capitales, trône en bonne place sur le dessin de Ryad, 8 ans. Dessin qui orne désormais la fiche horaire de la ligne 2 de bus de la TCRA, les transports en commun du Grand Avignon.

C’est un des volets de la campagne « Bien vivre ensemble grâce aux bus », lancée officiellement mercredi à Avignon.

« Le bus est un lien social »

Une campagne initiée par le Grand Avignon et la TCRA, en partenariat avec la préfecture, la Ville d’Avignon, les polices municipales et nationales et les associations de quartier d’Avignon, après une série de jets de pierre sur des bus il y a un an.

Des incivilités qui avaient amené les conducteurs à se mettre en grève. Alors les différents protagonistes ont planché, et ont mis en place une action dans laquelle l’usager a toute sa place : « on a voulu que l’exemple vienne des utilisateurs, tout le monde s’est mobilisé à travers des actions pour faire en sorte que le règlement intérieur soit porteur, au niveau des jeunes notamment, d’un certain nombre de messages », explique le président du Grand Avignon Jean-Marc Roubaud, qui rappelle au passage que « ceux qui commettent des incivilités se pénalisent eux-mêmes, le bus est un lien social, un service public vraiment utile. » Pour ce faire, « qui parle le mieux aux usagers que les usagers eux-mêmes ? », fait mine de se demander le sous préfet de Vaucluse délégué à la politique de la ville Julien Anthonioz-Blanc, deux jours après la signature du contrat de ville d’Avignon.

« Etablir un lien durable et solide »

« Les objectifs sont de sensibiliser les jeunes à l’utilité des transports en commun, de renforcer le bien vivre ensemble, d’apporter notre soutien au travail des associations, de donner la parole aux jeunes et de faire reconnaître aux usagers le difficile métier de conducteur de bus », énumère le directeur de la TCRA Didier Depardieu. Et outre les dessins d’enfants des centres sociaux de la ville qui seront diffusés sur les 80 000 exemplaires des fiches horaires, des affiches grand format reprenant les dessins seront disposées dans les abribus à proximité des centres sociaux à l’origine du projet, un reportage vidéo a été réalisé par cinq jeunes collégiens de l’espace social et culturel de La Croix des Oiseaux, un reportage photos ou encore un challenge sportif du fair-play, qui mêlera en avril prochain les jeunes des quartiers et les conducteurs, seront également organisés.

« L’objectif est d’établir un lien durable et solide pour mieux vivre ensemble », résume Didier Depardieu. « Nous voulons impliquer le public dans le secteur public, le message touche beaucoup plus quand c’est un enfant qui rappelle la règle, estime Julien Anthonioz-Blanc. Avec cette méthode, on responsabilise et on dope notre capacité à avoir des effets. » Reste à voir s’ils seront au rendez-vous.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité