ActualitésFootballSociété

SECURITE Football, les arbitres mieux protégés

Signature d'une convention entre le Procureur, le district Gard-Lozère, les Froces de l'ordre et l'UNAF
Signature d'une convention entre le Procureur, le district Gard-Lozère, les Forces de l'ordre et l'UNAF (Photo Anthony Maurin: Objectif Gard)

Une convention concernant les arbitres de football vient d’être signée. Leur protection s’accroît et les fautifs seront plus rapidement punis.

Même si le district Gard-Lozère ne déplore qu’un ou deux cas par an (sur 250 rencontres par semaine), les agressions d’arbitres sont monnaie-courante et ternissent l’image déjà écornée de ce sport pourtant si populaire qu’est le football. Milieu sensible par excellence, le sport préféré des français reste un modèle de cohésion sociale qui peut se voir dévalué par une insécurité latente autour des stades.
Pour lutter contre cela et faisant suite à la loi Lamour de 2006, une convention qui lie le Procureur de la République, le district Gard-Lozère, l’Union Nationale des Arbitres Français et les Forces de l’ordre, vient d’être signée. Un magistrat référent sera en charge des dossiers instantanément après les faits dès lors que le bruit d’une agression d’arbitre sera remontée aux oreilles des Forces de l’ordre. « Le Procureur s’occupera ainsi d’une enquête en flagrance, c’est le grand changement. Les arbitres doivent donc porter plainte dans les temps mais cela nous permettra a minima le déferrement de la personne en faute et si des antécédents apparaissent dans son dossier, la comparution immédiate sera effective » évoque la Procureure de la République à Nîmes Laure Beccuau. Pour Francis Anjolras, président du district, « les jeunes perdent parfois leurs repères mais ils le regrettent très vite car une agression est un acte très grave. Nous sommes extrêmement rigoureux sur les sanctions infligées et c’est pour cette raison que nous avons peu de cas mais que je veux que les arbitres portent plainte le plus rapidement possible ».
Comme ce qui se produit souvent ne doit jamais être banal, cette convention instaure un peu plus de confiance et de sécurité autour de la planète du football amateur. Casser le mur de la méconnaissance entre les différentes parties signataires de la convention est un des buts que doit inscrire l’équipe désormais en charge de mieux protéger les arbitres et de sécuriser les stades.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité