Actualités

NÎMES MÉTROPOLE Taxe sur les ordures ménagères : l’opposition dégaine, les maires préviennent

Photo d'illustration DR
Photo d'illustration DR

Pour équilibrer le budget et impulser une vraie politique communautaire autour du ramassage et traitement des déchets, les communes de l'agglo ont décidé progressivement de faire converger leurs taux de TEOM (Taxe sur les ordures ménagères). En février, une première délibération a été votée pour que les villages alignent leur fiscalité sur celle de Nîmes (14,25%). Seulement, suite à l'annonce, la semaine dernière, de la municipalité nîmoise de baisser sa fiscalité (14,25% à 10,71%), une nouvelle modulation a été proposée, lundi soir, en conseil communautaire. Dans la nouvelle délibération adoptée, deux zones vont être créées : d'un coté celle de Nîmes et son taux à 10,71% effectif en janvier 2016 et de l'autre, celles des villages qui, dès 2018, auront un taux unifié à 13%. "Nous essayons de donner plus de mou aux communes", annonce le vice-président en charge de l'assainissement Frédéric Touzellier, "pour certains villages, comme Garons (taux actuellement à 9, 66 %) l'augmentation pour atteindre les 14,25% allait être significative".

"Vous avez menti aux Nîmois", dénonce Yoann Gillet

Pour l'opposition, cette nouvelle délibération n'a rien de philanthropique : "Vous baissez la fiscalité des Nîmois, je m'en réjouis. Mais il faut avoir le courage de dire les choses ! Vous avez été rappelé à l'ordre par le préfet qui vous a expliqué qu'il était interdit de reverser le surplus de taxe à Nîmes", lance l'élue PCF Sylvette Fayet au maire de Nîmes Jean-Paul Fournier. Le président du groupe FN n'y va pas par quatre chemins : "vous avez menti aux Nîmois ! Ces derniers attendaient une baisse de la taxe foncière ou de la taxe d'habitation. Votre baisse de la TEOM était une obligation".

Marjorie Engelvin, maire de Clarensac, s'exaspère : "On peut laisser les problèmes nîmo-nîmois au conseil municipal de Nîmes !". Quelques minutes plus tard, le président du groupe IEC (Interet et Esprit Communautaire) Serge Reder - dont le groupe est composé de 14 maires sur les 27 de l'agglo - interpelle le président UDI de Nîmes Métropole : "M.Lachaud, vous avez annoncé cette baisse dans la presse avant même que les membres de l'agglomération l'ai votée… C'est assez inélégant. Par ailleurs, j'aimerai insister sur le fait que la convergence de la TEOM vers un taux unique à 10,71% ne doit pas être une possibilité mais bien un but vers lequel l'agglomération doit tendre en 2020".

Lire aussi : NÎMES MÉTROPOLE Changement de fréquence de collecte d’ordures ménagères et du tri sélectif

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité