A la uneActualités

ALÈS Max Roustan ferme l’abattoir provisoirement

Photo d'illustration
Photo d'illustration

Ce mercredi 14 octobre, un montage d’images vidéo représentant des scènes d’abattage à l’abattoir d’Alès a été diffusé sur différents médias. Ces images ont été tournées par l’Association L214.

Max Roustan, maire d’Alès, ému par ces images, décide la fermeture immédiate à titre conservatoire, de cet établissement, ainsi que le lancement d’une enquête administrative interne sur d’éventuels manquements aux normes d’abattage des animaux. Il rappelle que l’abattoir, créé en 1964, "a été fortement soutenu financièrement par les contribuables alésiens depuis plus de trente ans, que cet abattoir
comme l’ensemble des abattoirs de France est sous l’exclusive responsabilité sanitaire des services de l’État, à travers la Direction départementale de la Protection des Populations, qui sont présents quotidiennement au sein de cet abattoir pour en surveiller le bon fonctionnement".

A l’issue de l’enquête interne, si des fautes sont reconnues, des sanctions seront prises pouvant aller jusqu’à la fermeture définitive de l’abattoir d’Alès. "Cette fermeture définitive condamnerait la filière agro-alimentaire locale, tant dans son volet agricole, de transformation et de commercialisation ainsi qu’au niveau économique avec cent vingt emplois directs et indirects", indique l'édile dans un communiqué.

Selon la préfecture, plusieurs des manquements repérés dans le montage d’images vidéo avaient été constatés "bien que non comparables aux extraits diffusés", lors d'une inspection de la Direction Départementale de la Protection des Populations dédiée à la protection animale effectuée le 4 septembre 2015 dans le cadre des visites annuelles programmées.

Conformément au Code rural et de la pêche maritime, cette visite avait donné lieu à une mise en demeure administrative notifiée le 22 septembre ordonnant de mettre fin aux pratiques professionnelles non conformes à la réglementation. La procédure administrative diligentée par les services de l’État reste d’actualité, la visite de re-contrôle programmée suite à la mise en demeure aura lieu lors de la ré-ouverture du site.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

8 réactions sur “ALÈS Max Roustan ferme l’abattoir provisoirement”

  1. comme d’habitude, le maire va se défausser. Les responsables sont à chercher ailleurs. Personne ne conteste qu’il y ait d’autres responsabilités mais la tactique , « je ne suis au courant de rien et je découvre tout » alors que la collectivité finance en partie l’abattoir : c’est gros comme cette saloperie durable.
    Par contre, il est vrai que les emplois en cause sont importants notamment au niveau des éleveurs.

  2. la réponse de la mairie est honteuse, le rapport de la chambre régionale des comptes sur la période 2002-2006 précisait que 70% des abattages étaient des abattages selon le rite islamique,
    il a souhaiter que tout les responsables soient mis face à leur responsabilité

    1. fermer les abattoirs est une bonne chose. Dommage que cela ne soit que provisoire; En attendant nous devons nous battre au côté des associations pour que soit réintroduit l’étourdissement des bêtes avant la mise à mort.
      Car oui il est inadmissible que dans un pays laïque les rites d’abattage de certaines religions soient pratiques courantes dans nos abattoirs.

  3. Nous devrions consommer tous au moins 10 fois moins de viande (perso j’ ai pratiquement annulé ma consommation alors que j’ aimais beaucoup la viande: environ 1 kg /année et en bio ).
    Et le gaspillage! Quand on dévoilera ce qui se jette en produits carnés … donc des animaux qui ont souffert et sont morts pour finir directement à la poubelle! Là aussi une HONTE totale.
    Quand aux corridas, que les aficionados n’ oublient pas que la cruauté de cette pratique déloyale érigée en spectacle est née en Andalousie… dans des abattoirs!
    Tout se tient et nous devons continuer sans relâche à lutter contre toutes les cruautés pour sortir l’ humanité des spirales de violences et destructions.

    1. vous avez raison à 100%. Pour ma part j’ai supprimé les produits carnés de mon alimentation depuis 30 ans (et je ne m’en porte pas plus mal) suite à un reportage sur la façon dont était traité les animaux. Le problème ne date donc pas d’aujourd’hui.

  4. c’est vrai que c’est un véritable scandale, mais attention aux intégristes végétariens qui sont contre tout, foie gras… et qui ne rêvent que d’une chose : bannir la viande

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité