ActualitésSociété

GRAU DU ROI Le littoral à la pointe de la politique

Le Grau-du-Roi hors-saison contraste avec la ville de l'été. La nature doit y être préservée et le littoral conservé.  (Photo DR)
Le petit village hors-saison contraste avec la grande ville l'été. La nature doit y être préservée et le littoral conservé.
(Photo DR)

L’environnement est un enjeu important pour les grands mais aussi pour les petits territoires. Les complications environnementales ont des répercussions diverses et étalées dans le temps,  les prendre à bras-le-corps devient une nécessité.

Au Grau-du-Roi, village l’hiver et ville l’été, les enjeux y sont peut-être plus importants qu’ailleurs. En plus d’accueillir des milliers de touristes, la commune est coincée entre la mer d’un côté et la Camargue de l’autre.

Ce sandwich de biodiversité réservé quasi exclusivement au tourisme, à la nature, aux zones humides et à l’élevage est en danger. Pas forcément à cause des flux touristiques même si cela doit avoir un impact, mais c’est plutôt les changements climatiques de ces dernières décennies qui font peur aux politiques.

Le maire Robert Crauste est en train de se mobiliser sur l'enquiquinante question du littoral et met en place son plan local de la biodiversité. La COP 21 est proche et l’édile a récemment participé aux journées nationales d’étude de l’Association des Elus du Littoral dont il est le secrétaire général.

"Riches de biodiversité"

Le sens de la conservation des espaces, de la préservation des espèces et de la pérennisation de ce que nous connaissons aujourd’hui ne suffira pas. Il faut travailler dans une optique plus générale et mettre dans les mesures à prendre des actions plus conséquentes. "Le changement climatique est aujourd’hui une réalité, il impose des défis nouveaux aux zones côtières. Fortement attractifs, ces sites sont également riches de biodiversité. Ces zones sont donc plus vulnérables aux effets des changements qui sont de plus en plus extrêmes" note le maire.

Les problèmes semblent se multiplier, on dénombre déjà d’importantes modifications sur l’érosion côtière, les inondations, la submersion marine ou encore les tempêtes qui sont plus rudes et longues qu’avant. Autant dire que le mal est presque déjà fait et qu’il ne manque pas grand-chose pour que le trait de côte que nous connaissons disparaisse à jamais sous les eaux…

"Avec l’établissement d’un cordon dunaire de second rang de 13km respectueux des écosystèmes du site l’Espiguette, c’est la protection à la fois des personnes, des biens, des activités et de la biodiversité qui s’est concrétisée. Il en est de même avec le projet de renaturation du site de l’ancien hôpital en bord de plage au Boucanet. Le contrat de gestion entre la commune le Conservatoire du Littoral garantit l’entretien et la préservation de sites remarquables ainsi que des secteurs de compensation" conclut le maire du Grau-du-Roi.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité