A la unePolitique

NÎMES Dernier conseil municipal de l’année : budget 2016, bulletins secrets et Festival de Nîmes

Dernier conseil municipal de Nîmes. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Dernier conseil municipal de Nîmes. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Dernier conseil municipal de Nîmes. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Ce samedi matin, le dernier conseil municipal de l’année 2015 s’est tenu en mairie de Nîmes. Et comme souvent, il fut animé…

Selon son placement dans la salle du conseil municipal, on ne voit manifestement pas les choses du même œil. Plus on est proche du sénateur-maire de Nîmes Jean-Paul Fournier, plus la délibération numéro trois sur le vote des taux des trois taxes de la fiscalité directe locale est une bonne mesure. Le rapporteur Yvan Lachaud signale que la taxe d’habitation (29,33%), la taxe foncière sur les propriétés bâties (31,05%) et la taxe foncière sur les propriétés non bâties (83,76%) « n’ont pas bougé en quinze ans ». Mais quand on est assis un peu plus loin, ce qui est le cas de Yoann Gillet (FN), les propos ne sont pas de la même teneur : « Vous aviez promis de faire baisser ces trois taux lors des élections municipales ». Catherine Bernié-Boissard (PS) est sur la même ligne. Le maire réplique : « Vous avez la mémoire courte. En 2001, à notre arrivée, on était la ville qui payait le plus d’impôts. Ce n’est plus le cas aujourd’hui ».

La délibération suivante sur le vote du budget primitif de 2016 ne calme pas les esprits. Yvan Lachaud présente les grandes lignes : 53,5 millions d’euros seront investis en 2016 (en hausse), le budget total est de 31 900 000€ (quasi équivalent à 2015), l’autofinancement baisse de 24,8 à 22,5 millions d’euros. Gillet reprend la parole : « L’autofinancement en baisse prouve votre mauvaise gestion. Ce budget est à votre image Monsieur Fournier : sans vision, sans ambition ». Françoise Dumas (PS) regrette qu’ « aucun projet structurant n’émerge ». Sylvette Fayet (PCF) trouve que c’est « un très mauvais budget pour les nîmois ». Richard Tibérino (Les Républicains), assis bien plus près de Jean-Paul Fournier, voit le bon côté des choses : « L’endettement est en constant recul depuis 2001. Nous avons ainsi pu le réduire de plus de 90 millions d’euros, soit près de 30% et ce, sans hausse fiscale ! ».

Jean-Paul Fournier : « Vous n’êtes pas des républicains »

Heureusement, il y a parmi les délibérations des sujets fédérateurs, qui font l’unanimité, comme la fête de la truffe qui aura lieu les 5, 6 et 7 février prochains. Sans aucun lien entre les deux, Yoann Gillet s’est fait remarquer en demandant qu’une délibération soit votée à bulletins secrets plutôt qu’à mains levées, ce qui est son droit mais qui provoque l’agacement de la salle. Alain Fabre Pujol intervient : « En parlant de vote, je souhaiterais aussi que les élus du Front National viennent tenir des bureaux de vote le dimanche matin ». Jean-Paul Fournier approuve et commente à l’endroit des élus FN : « Vous n’êtes pas des républicains ». Rouge de colère, Yoann Gillet s’égosille : « Vous avez refusé qu’on tienne des bureaux. Je ne vous laisserai pas dire n’importe quoi ! »

La fin de la séance sera plus douce. Sylvette Fayet tiquera quand même sur le partenariat entre la ville de Nîmes et la société FM Productions qui gère le Festival de Nîmes. La mairie verse, en plusieurs fois, la somme de 90 000€ entre 2016 et 2017 à la société de production. « Pourquoi verser 90 000€ pour ce festival alors que les Arènes sont pleines et que ça a l’air de bien marcher ? Pourquoi mettre de l’argent publique alors que c’est une société privée qui gère ça ? », interroge-t-elle. Frédéric Pastor justifiera que « les cachets des artistes sont de plus en plus importants ». Les artistes du conseil municipal, eux, se sont retirés après trois heures de séance et sur un « bonne fête à tous » de Jean-Paul Fournier.

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité