Economie

ALÈS Les bonnes résolutions des patrons gardois pour 2016

Les vœux de l'UPE 30 hier soir à Alès. Eloïse Levesque/Objectif Gard
Les vœux de l'UPE 30 hier soir à Alès. Eloïse Levesque/Objectif Gard

Ce lundi soir, une trentaine de patrons alésiens et d'élus étaient réunis au restaurant Le Riche pour les vœux de 2016. Les thèmes qui feront l'actu de l'année : la pénibilité, la sous-traitance, et les conventions collectives.

A l'occasion de la nouvelle année qui commence, le président de l'Union pour les entreprises 30 (UPE), affilié au MEDEF, a présenté ses vœux aux patrons alésiens ce lundi. "Le premier ministre dit qu'il aime l'entreprise, il faudrait qu'il le prouve. On veut les mêmes règles que nos voisins", a demandé Eric Giraudier.

Pour 2016, le conseiller en ressources humaines a pour objectif de "réussir les mutations structurelles auxquelles sera confronté le Gard", suite à la fusion des deux régions. "Si on est pas force de proposition, personne ne le sera pour nous", a-t-il asséné. Le président gardois souhaite ainsi faciliter l'accès des TPE-PME aux marchés publics, en créant une plate-forme dématérialisée rassemblant les appels d'offres. Échéance : premier semestre de l'année.

Autre volonté : simplifier les conventions collectives. "Elles sont trop complexes. On verra comment les syndicats de salariés prendront ça", a prévenu Christophe Meyruey, secrétaire général de l'Union des industries et métiers de la métallurgie Languedoc-Roussillon. Enfin, le sujet est brûlant du côté du salariat : les employeurs veulent revenir sur la question de la pénibilité. "On a fait en sorte de diminuer quelques contraintes, mais il faut poursuivre. Notre système est schizophrène", a martelé Christophe Meyruey.

Créée il y a 50 ans, l'UPE 30 rassemble 5 200 entreprises du Gard et revendique trois activités principales : le lobbying, l'accompagnement des membres, et la mise en réseau.

Lire aussi :

L'ECO DU MARDI Les commandes publiques, un marché difficile d'accès pour les PME

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité