Culture

NÎMES Festival de la Biographie : 115 auteurs pour « un événement unique en son genre »

L'adjoint à la culture Daniel Jean Valade, le sénateur-maire Jean-Paul Fournier, et la directrice de la Fabrica Claude Bussac (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
L'adjoint à la culture Daniel Jean Valade, le sénateur-maire Jean-Paul Fournier, et la directrice de la Fabrica Claude Bussac (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le programme et les auteurs invités dans le cadre de la quinzième édition du Festival de la Biographie de Nîmes ont été dévoilés ce matin en mairie. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il y aura de quoi faire du 29 au 31 janvier.

Quelques chiffres pour commencer : 115 auteurs, parmi lesquels des références de la littérature francophone, plus de 50 activités proposées dans 11 lieux différents, du Carré d’Art au CHU Carémeau, en passant par 7 établissements scolaires et les théâtres Bernadette-Laffont et Christian-Liger, et 2 expositions, d’une part le photographe Bernard Plossu et de l’autre l’artiste espagnol Eduardo Arroyo, qui signe par ailleurs l’affiche de cette édition.

« Il y a une sélection »

« C’est un événement majeur de ce début d’année à Nîmes, avec le Flamenco, note le sénateur-maire Jean-Paul Fournier. Le Festival de la Biographie, ce sont 30 000 personnes qui franchissent le seuil du Carré d’Art chaque année. » « C’est un festival très important et unique en son genre », appuiera la directrice de la Fabrica Claude Bussac, co-organisatrice de l’événement.

Et si le Festival de la Biographie de Nîmes a su se faire une place, c’est qu’il a misé à la fois sur la qualité et sur l’ouverture. Ainsi, l’adjoint à la culture Daniel Jean Valade explique que « les auteurs doivent avoir publié une biographie l’année précédente, il y a 300 biographies qui sortent chaque année, et nous n’en prenons qu’une centaine, il y a une sélection. » « Nous travaillons en étroite collaboration avec l’association des libraires de Nîmes, et 45 maisons d’édition pour former un groupe d’auteurs et une programmation tout publics », explique Claude Bussac.

« Au delà du personnage »

De fait, on retrouve comme parrains de cette édition des pointures de la littérature francophone, avec Irène Frain, dont le dernier ouvrage retrace un aspect de la vie de Marie Curie, et le romancier Algérien Yasmina Kadra, auteur notamment du best-seller Ce que le Jour doit à la Nuit, dont le dernier livre évoque à la première personne les derniers instants de Mouammar Kadhafi.

Parmi la centaine d’auteurs présents, citons Laure Adler, auteure d’une biographie de François Mitterrand, les académiciens Hélène Carrère-d’Encausse et Jean-Marie Rouart, et dans un autre registre le chanteur Enrico Macias et le rockeur Jacques Higelin, qui se racontent pour la première fois à travers une (auto)biographie. Des auteurs locaux seront aussi présents, comme la nîmoise Pauline Tanon ou le spécialiste de la romanité Eric Teyssier.

Un festival dont le thème est cette année « au delà du personnage », « très lié à la biographie, un travail sur l’homme ou la femme derrière le personnage et l’icône », explique Claude Bussac, qui situe cette édition « autour du dialogue, de la réflexion et du débat. »

Et il y aura matière à débattre, avec des sujets aussi propices que la politique ou encore la religion au travers de nombreuses activités, conférences, débats, rencontres, lectures, les incontournables séances de dédicaces, projection d’un documentaire ou encore des tables rondes.

Des nouveautés

Deux nouveautés sont à relever pour cette édition, les lectures en tête à tête et les balades littéraires au musée. « Pour les têtes à têtes, les lecteurs s’inscriront (à l’accueil du festival à partir du vendredi 29, ndlr) et pourront avoir une conversation de 20 minutes avec un des 4 auteurs sélectionnés, c’est une formule très émouvante », affirme Claude Bussac. Les 4 auteurs concernés sont Caroline Deyns, Jérôme Soligny, Frédéric Viguier et Bernadette Costa-Prades.

La deuxième nouveauté tournera autour de l’art, avec des promenades dans le musée du Carré d’Art avec Franck Maubert et Pierre Ducrozet, auteurs respectivement d’ouvrages sur Giacometti et sur Basquiat. Ils utiliseront les œuvres du musée pour évoquer leurs livres.

Enfin, au rayon expositions, notons celles d’Eduardo Arroyo et Bernard Plossu au Carré d’Art. Les deux artistes utilisent la photographie, Bernard Plossu pour ses portraits et Eduardo Arroyo pour y peindre ou y dessiner, comme sur l’affiche de cette édition qui nous invite à nous interroger sur ce qui se cache derrière le visage représenté.

On l’aura compris, cette quinzième édition s’annonce très riche, le tout dans l’idée, d’après Claude Bussac, « de faire écho à un genre très important de la littérature contemporaine, qui associe recherche et création littéraire. » En tout cas, il s’en donne les moyens.

Retrouvez le programme complet ici.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “NÎMES Festival de la Biographie : 115 auteurs pour « un événement unique en son genre »”

  1. Bonne initiative mai il est dommage que Valade limite son champ d’intérêt littéraire et évite des auteurs qui perturbent un peu « l’ordre » bien établi. Il fait dans le politiquement correct depuis des années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité