A la unePolitique

GARD RHODANIEN Après la « discorde », une association pour fédérer les forces de droite

Christian Baume, Lydia Janjic et Alain Pommier, fondateurs de l'association (DR)
Christian Baume, Lydia Janjic et Alain Pommier, fondateurs de l'association (DR)
Christian Baume, Lydia Janjic et Alain Pommier, fondateurs de l'association (DR)

C’est peu dire que l’année passée, et même celle d’avant, n’ont pas été porteuses pour la droite dans le Gard rhodanien, en tout cas sur le territoire couvert par l’agglo éponyme.

Défaite aux municipales à Bagnols avec une liste d’union complètement baroque au second tour, défaite aux départementales sur les cantons de Bagnols, Pont et Roquemaure et score famélique de la liste Reynié aux régionales, largement distancée par le FN.

« On s’est rendus compte qu’il fallait faire quelque chose »

Un bilan peu glorieux notamment dû à une union des forces de droite pas toujours au rendez-vous : « Il y a eu de la discorde et l’union de la droite n’a pas toujours été de mise, notamment aux départementales », reconnaît le militant bagnolais Les Républicains Christian Baume qui regrette : « nous avons perdu ce canton pour 180 voix, nous aurions pu faire basculer le département à droite. »

Et comme c’est aussi dans les échecs qu’on apprend, « on s’est rendus compte qu’il fallait faire quelque chose », lance le militant. Alors, autour d’un petit groupe de militants LR composé d’Alain Pommier et de Lydia Janjic, Christian Baume a pris son bâton de pèlerin : « nous sommes allés voir Jean-Paul Fournier à Nîmes, il nous a conseillé de nous fédérer avec une association et de construire un vrai projet. » C’est ainsi que ladite association s’apprête à naître, avec une quinzaine d’adhérents pour démarrer.

« Nous voulons construire un vrai projet qui va fédérer toute la droite, Les Républicains, UDI et toute personne de la vie civile qui a une expertise, des compétences, des idées », poursuit Christian Baume. Et si, le militant l’affirme, la future association ne sera pas dans l’opposition stérile et compte « faire des projets, étudier et construire », elle promet de ne pas être tendre avec la majorité socialiste à Bagnols et à l’agglo : « l’économie est à l’arrêt, la politique de gauche qu’on connaît à Bagnols et à l’agglo nous ruine et nous met sur le déclin. »

Outre élaborer un projet « pour monter une vrai programme lors des prochaines échéances », le rôle de cette future association sera « de soutenir les élus de notre sensibilité en place, et soutenir nos candidats lors des prochaines échéances », développe Christian Baume. « Ca commencera pour les législatives (en 2017, ndlr), puis pour les municipales (de 2020, ndlr) faire une liste pour Bagnols et les villages, et ensuite pour les départementales (de 2021, ndlr) » présente Christian Baume.

« Nous devons faire de la pédagogie »

Pour autant, les responsables des échecs et de la désunion passés seront-ils les bienvenus ? « C’est ouvert à tout le monde, on n’exclura personne », affirme Christian Baume. « Les personnes qui viendront signeront une charte morale » poursuit-il, avant de lancer « le passé c’est le passé, il sert à construire l’avenir. C’est une véritable table rase qu’il faut faire. » Et hors de question que l’association serve de rampe de lancement à un unique candidat : « dans la charte il est précisé que le projet n’est pas à des fins individuelles, mais collectives. » Pour l’heure, son président n’est pas défini, il le sera vraisemblablement vendredi soir.

Et la recomposition de la droite bagnolaise ne sera pas le seul défi de cette nouvelle association, sur un territoire où le FN pulvérise ses records à chaque élection. « Nous devons faire de la pédagogie, dire aux personnes qui ont voté FN qu’on veut construire quelque chose de vrai, qu’il ne faut pas aller dans des solutions démagogiques, pas crédibles, surtout à l’échelle locale », explique Christian Baume, qui se revendique d’une droite « pragmatique, réaliste. »

Et le militant de rappeler les enjeux : « on ne peut gagner que dans une union de la droite, alors que le FN peut gagner seul. On peut très bien avoir un député d’extrême-droite en 2017 et si on ne fait rien, un maire d’extrême-droite à Bagnols en 2020. »

L'assemblée générale constituante de l'association se tiendra le vendredi 22 janvier à 19 heures au domaine du vieux Montcaud, commune de Sabran (lieu-dit Combe)

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Publicité
Publicité
Publicité

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

3 commentaires

  1. Mouarf mouarf… ça promet pour 2020 à bagnols à droite : Rouquairol, Cret (le retour de la vengeance), Claude Roux (qui, parait-il, a retrouvé l’appétit) et maintenant ces 3 la (dont l’un raffole de musique techno… ou pas et l’autre de caméra de surveillances). Quid de Jacquelin, brusquement disparu dès le lendemain de l’union « sacré »? Ajoutez à cela le futur parachuté du Fn (Perez étant plus que hors jeu), l’improbable Christian Roux (tête de liste Cavard… en lozère, en pleine traversé du désert, ou plutôt de l’Aubrac), le sempiternel Pc en quête de maroquin et l’actuel maire dont on ne sait même pas si il se représentera et vous avez la recette a succès d’une bonne soupe politique parfumé d’opportunisme. Ca me fait doucement rigoler de lire « []un vrai projet qui va fédérer toute la droite, Les Républicains, UDI » quand on sait que Fournier passe son temps à dézinguer ce que Lachaud fait et inversément… et coté bagnolais, c’est encore mieux, il n’y a qu’a voir ce qu’il s’est passé sur le canton.
    Quelle farce!

  2. une droite qui veut se reconstruire, pas mal. mais faut apprendre aussi à s’émanciper un peu et pas toujours demander à Fournier. pour des gens qui veulent faire un collectif et pas jouer individuel ça fait tâche. En disant que le FN peut gagner seul, c’est malheureusement lui donner encore + de poids et de valeur, mauvais argument!

  3. Une Droite qui veut federer à le mérite de nous rappeler que la Droite existe à Bagnols, voir dans le gard rhodanien. Maintenant si ils ne se bougent pas le maire en place est là pour 30 ans, où alors le prochain sera frontiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité