A la uneActualités

SAINT-BONNET La mobilisation continue pour protester contre la fermeture d’une classe

Ce matin, dans la cour de l'école de Saint-Bonnet-du-Gard (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Ce matin, dans la cour de l'école de Saint-Bonnet-du-Gard (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Après plusieurs années sur le fil du rasoir, avec des menaces de fermeture de classe récurrentes, la décision de l’Académie de Montpellier est tombée lundi : l’école Jean-Macé de Saint-Bonnet-du-Gard perdra une classe et un poste d’enseignant à la rentrée 2016.

Une décision qui passe mal dans le village de 854 habitants situé à un jet de pierre du Pont du Gard, et une mobilisation s’est mise en place pour la dénoncer.

Une classe de triple niveau dans 33 m2

Ainsi, ce matin les parents d’élèves ont occupé l’école, les enfants n’ont pas eu classe et les parents d’élèves ont ralenti la circulation sur la route nationale qui traverse la commune à la mi-journée pour sensibiliser les automobilistes à la situation et leur faire signer des pétitions.

« L’école va passer à trois enseignants (au lieu de quatre, ndlr) et les classes vont passer à triple niveau » expliquent deux représentantes des parents d’élèves Audrey Farrugia et Marie-Elise Hendel, alors que pour l’instant l’école compte déjà des classes à double niveau. Concrètement, les trois enseignants restants devront assumer trois niveaux au sein d’une seule et même classe, et une salle de classe de 33 mètres carrés devra accueillir les CE2, CM1 et CM2 en même temps, avec un seul enseignant. « On va dépasser les 25 élèves par classe, les structures ne le permettent pas », poursuit Audrey Farrugia quand pour la maire de la commune Sandrine Péridier « cette décision va entraîner des problèmes humains et financiers car nous allons devoir gérer une situation pas compatible avec les locaux. »

Au delà, la première magistrate de la commune craint « un effet désastreux pour le village, avec des familles qui se posent des questions sur l’avenir de l’école et qui risquent de se tourner vers le privé. »

« C’est un raisonnement juste basé sur un chiffre »

Mais pourquoi l’école, qui accueille cette année 79 enfants, s’apprête à perdre une classe ? « C’est pour la perte de deux élèves », affirme Audrey Farrugia. En effet, 16 élèves de CM2 rentreront au collège à la rentrée et d’après les prévisions, seuls 14 enfants supplémentaires rentreront en septembre. De quoi faire dire aux parents d’élèves qu’il s’agit d’une politique du chiffre : « ils ne regardent pas le contexte ni l’impact que cette décision aura, c’est un raisonnement juste basé sur un chiffre. »

Un chiffre contesté par l’édile : « on nous annonce une baisse d’effectifs très faible qui ne sera peut-être pas avérée, vu que nous accueillons de nouvelles familles chaque été. » Et si les prévisions sont à la baisse pour la rentrée 2016, maire et parents d’élèves sont persuadés que ça ne va pas durer, Sandrine Péridier affirmant que la population de son village connaît « une progression régulière » et que, effet de seuil oblige, la réouverture d’une classe pourrait être théoriquement décidée dès l’année prochaine, la carte scolaire étant revue tous les ans. « Nous avons la crainte qu’on nous supprime ce poste et qu’on ne nous le remette pas ensuite », affirme Audrey Farrugia.

Alors la mobilisation se poursuit, en attendant la décision définitive de l’Académie demain. D’ici là, la maire espère que de nouvelles inscriptions pour la rentrée prochaine parviendront à faire pencher la balance.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité