Economie

ECONOMIE Les Alésiens défendent leurs industries

Francis Cabanat, président de la CCI dAlès, Bruno Goubet, directeur de lEcole des  Mines, Max Roustan, maire dAlès et Olivier Delcayrou, sous-préfet. Eloïse Levesque/Objectif Gard
Francis Cabanat, président de la CCI d'Alès, Bruno Goubet, directeur de l'Ecole des Mines, Max Roustan, maire d'Alès et Olivier Delcayrou, sous-préfet. Eloïse Levesque/Objectif Gard

Pour la 4e année consécutive, les grands acteurs économiques du bassin alésien organisent la semaine nationale de l'Industrie du 14 au 20 mars prochain. Objectif : attirer plus d'élèves vers un secteur porteur mais peu valorisé, faire venir les entrepreneurs dans la capitale cévenole.

Le bassin alésien compte aujourd'hui plus de 1000 entreprises liées à l'industrie. Elles représentent 6 700 emplois. Selon la Chambre de commerce et d'industrie, le chiffre d'affaires généré frôle le milliard d'€. "Nous sommes aujourd'hui le 2e pôle industriel de la région", précise Olivier Delcayrou, sous-préfet d'Alès.

Un déficit d'image

Marque de fabrique du territoire, le secteur bénéficie aussi d'une image négative qui peine à attirer les futurs actifs. "On a un déficit d'information", souligne Francis Cabanat, président de la CCI d'Alès. Et d'ajouter : "Un emploi industriel en génère quatre. Dans le commerce, il n'en créé qu'un seul. Il n'y a pas de développement économique sans industrie".

A partir de lundi 14 mars, de nombreuses visites d'entreprises seront ainsi organisées pendant une semaine. Citynox, SD Tech, Arcadie, Schneider Electric, Arcadie, au total, entre 150 et 200 jeunes se sont inscrits. "Nous avons changé d'époque. Aujourd'hui, ces lieux ressemblent plus à des hôpitaux qu'à des usines sales", commente Bruno Goubet, directeur de l'Ecole des Mines d'Alès. La CCI espère ainsi recruter davantage d'Alésiens dans les rangs de ses formations diplômantes, au campus d'apprentissage et à l'Ecole des Mines. "Les jeunes cévenols peinent à venir. En face, on recrute des Chinois motivés", déplore Bruno Goubet.

Autre enjeu à l'heure de la fusion des région : valoriser Alès vis-à-vis des acteurs de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Le président du conseil d'administration de l'Ecole des Mines et directeur de Total donnera une conférence en ouverture de la semaine de l'Industrie à Montpellier, ce vendredi. Puis, lundi, l'école sera présente au village de l'industrie au lycée Joffre de la capitale languedocienne. "En coulisses, on oeuvre au quotidien pour qu'on parle de nous à Toulouse", conclut Francis Cabanat.

Voir le programme

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité