A la uneSociété

FAIT DU JOUR Un spa pas comme les autres à Saint-Christol-lès-Alès

Une élève assure le soin, sur les conseils de Céline Ringot. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Une élève assure le soin, sur les conseils de Céline Ringot. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

A Saint-Christol-lès-Alès, un spa pédagogique a ouvert ses portes au sein même du lycée professionnel d'esthétique. Les clients sont pris en charge directement par les élèves, du début à la fin. L'initiative a valu à sa créatrice, Céline Ringot, un prix au concours Alès Audace.

Lumières tamisées, cabines de soin, jacuzzi, tisanerie... Le lieu ressemble en tous points aux spas traditionnels proposés dans des instituts de beautés, des grands hôtels ou encore des stations thermales. Sauf qu'ici, à Saint-Christol-lès-Alès, ce sont des futures esthéticiennes qui chouchoutent les clients, des jeunes femmes âgées de 15 à 20 ans qui suivent le Bac professionnel « Esthétique, cosmétique, parfumerie » proposé sur trois ans par le groupe Coaching esthétique*.

Des tarifs deux fois moins chers

Dans ce cursus, les 45 élèves apprennent à devenir des professionnelles de beauté, spécialistes du maquillage et des soins esthétiques du visage et du corps. Et pour atteindre l'excellence, il n'y a pas de secret : il faut s'exercer. C'est dans cet objectif que Céline Ringot, dirigeante du groupe Coaching esthétique, a décidé de construire un spa d'application de 150 m² dans les murs du lycée. « C'est une entreprise pédagogique unique en France dont le but est de permettre aux élèves de pratiquer en milieu réel », souligne t-elle.

Du lundi au samedi, pendant la période scolaire, les clients peuvent prendre rendez-vous pour tout type de soins visages et corps : gommages, modelages, enveloppement, manucure ou pédicure, maquillage, épilations, etc. Un sauna et un jacuzzi complètent l'offre. Et les tarifs sont très attractifs, soit « 50% moins chers qu'un spa classique et 70% moins chers qu'une thalasso », précise Céline Ringot. Quant aux élèves, elles assurent l'intégralité de la prise en charge du client, sous les yeux de leurs professeurs, présents sur place pour s'assurer du bon déroulement de la séance.

Accroître les savoir-faire

Depuis l'ouverture du spa en décembre dernier, plusieurs clients ont tenté l'expérience de s'offrir un moment de détente dans ce lycée professionnel. « Les jeunes filles se débrouillent très bien », dira une cliente à la sortie d'un soin. De quoi donner le sourire à la créatrice de Coaching esthétique, qui souhaite que ses apprentis acquièrent le maximum de compétences. « Je veux que dès l'obtention de leur Bac, elles soient des professionnelles à part entière. Je veux qu'on vienne chercher mes élèves ! », vise Céline Ringot.

En plus du Bac pro « Esthétique, cosmétique, parfumerie », un CAP du même nom est également proposé sur un ou deux ans. Dans ce lycée professionnel privé, le taux de réussite aux examens s'élève à 97%. Et les ambitions du groupe Coaching esthétique ne s'arrêtent pas là : en septembre prochain, un BTS ouvrira ses portes.

 

*Coaching esthétique est également un centre de formations de courte durée pour les professionnels et particuliers dans les domaines de l’esthétique, du bien-être et du développement de l’entreprise. C'est aussi le berceau d'une marque de cosmétiques professionnelles locale : Laurama.

Portes ouvertes le 6 avril de 14h à 18h. Renseignements au 04 26 07 81 21.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité