A la uneSociété

VILLENEUVE Circuits courts : une Ruche qui dit oui créée

Lors de l'inauguration de la Ruche qui dit oui de Villeneuve, vendredi soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Lors de l'inauguration de la Ruche qui dit oui de Villeneuve, vendredi soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Après Nîmes, Alès et une petite dizaine d’autres dans le département, une Ruche qui dit oui ! ouvre à Villeneuve.

Tout juste lancée, celle de Villeneuve compte déjà 23 producteurs référencés, tous originaires du Gard, de Vaucluse, des Bouches-du-Rhône ou encore de la Drôme.

« C’est un peu une communauté de consom’acteurs »

« L’idée est de dire oui aux circuits courts, à l’approvisionnement local et à la qualité », explique Corine Daries, responsable de la Ruche de Villeneuve. Concrètement, les clients s’inscrivent sur le site internet de la Ruche qui dit oui !, et sélectionnent les produits qu’ils souhaitent acheter. Ils viennent ensuite les chercher le vendredi qui suit au Moulin de la Chartreuse de Villeneuve, qui met à disposition un local. « C’est un peu une communauté de consom’acteurs », résume Corine Daries.

« Ce n’est pas le marché, note la responsable. Quand un producteur vient, il a déjà vendu. Et pour le client, il n’y a pas d’abonnement, ni de panier fixe. » On est donc sur un système différent de celui des AMAP, qui marche par abonnement. La Ruche se contente de prendre une commission de 16 % du produit de la vente.

Une large gamme de produits

Avec ses 23 producteurs, la Ruche de Villeneuve propose déjà une large gamme de produits locaux et « majoritairement issus de l’agriculture bio ou raisonnée », avec de la viande, du fromage, des herbes, de la bière, du vin, un traiteur, du pain, des confitures… « Le but est que les gens passent une commande globale pour qu’ils n’aient pas besoin d’aller ailleurs », explique Corine Daries. Et histoire de diversifier l’offre le plus possible, un roulement sera instauré entre les différents producteurs.

Des producteurs garantis par la Ruche : « je les connais, je suis allée voir comment ils travaillent », affirme la responsable de la ruche de la cité cardinalice, ouverte à élargir son panel de producteurs.

Parmi eux, on trouve les hôtes du jour, le Moulin à huile de la Chartreuse, qui ont dit oui tout de suite à la Ruche qui dit oui : « on a été immédiatement séduits par le concept, nous aussi nous sommes artisans, on fabrique une huile d’olive qui vient d’être médaillée d’or au Concours d’agriculture de Paris », affirme le responsable de la boutique Jean-Claude Enjalbert.

La première vente aura lieu vendredi prochain de 17h30 à 19 heures au Moulin à huile de la Chartreuse. Plus d’infos ici.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité