ActualitésEconomie

NÎMES La CCI et l’Education Nationale ont la CLEE pour l’emploi de demain

La CCI de Nîmes est aujourd'hui liée aux entreprises mais aussi à certains lycées professionnalisants (Photo Anthony Maurin)
La CCI de Nîmes est aujourd'hui liée aux entreprises mais aussi à certains lycées professionnalisants (Photo Anthony Maurin)

La Chambre de Commerce et d'Industrie de Nîmes, le Lycée Mistral, Leroy Merlin et la Sabena Technics signaient l'accord de partenariat du Comité Local École Entreprise. L'occasion de promouvoir de nouvelles filières, des formations mais aussi de resserrer les liens entre l'Académie et l'économie.

Armande Le Pellec-Muller, Recteur de l'académie de Montpellier et Chancelier des universités est claire... "Dès la 3ème, il existe 3 voies à choisir pour le futur des élèves. Une professionnelle, une autre technologique et une dernière générale. Les 3 doivent avoir le même niveau d'estime. La création du CLEE nîmois en fait le 3ème de l'ancienne région Languedoc-Roussillon mais nous allons en créer une dizaine sur l'Académie! J'attends donc beaucoup de vous".

Le Lycée de la CCI ainsi que le Lycée Frédéric Mistral viennent de se rapprocher de la CCI mais aussi du monde professionnel grâce à une collaboration supplémentaire avec des entreprises telles que Leroy Merlin ou Sabena Technics. Les secteurs tertiaire et industriel sont les cibles prioritaires de ce nouveau Comité Local École Entreprise.

"Notre magasin de Nîmes a embauché en 2015 12 personnes dont un stagiaire de la CCI. Nous avons aussi 4 apprentis allants du Bac Pro au Bac +5! Nos liens avec les CFA et les lycées sont forts mais nous serons amenés à les développer" affirmait la DRH du Leroy Merlin nîmois. Pour Henri Legoff, Président de la Sabena Technics Nîmes, basée à Garons et spécialisée dans l'aéronautique, "le site nîmois compte 340 employés mais nous sommes en plein développement, y compris à l'international avec Dubaï et Singapour par exemple. Nous travaillons aussi sur un projet transatlantique de maintenance aéronautique et sommes des partenaires forts et réguliers d'Air France, Airbus ou encore Dassault. La Sécurité Civile s'installe en 2017 à Nîmes donc notre marché sera plus important et présent. Nous sommes marqués par l'apprentissage car nos métiers sont un peu comme ceux du compagnonnage!".

La région compte beaucoup de PME qui ont moins de 5 salariés. Ces structures ont un besoin d'innovation à assouvir et des formations précises amèneront les élèves à devenir des vrais professionnels polyvalents tout au long de leur carrière. Car l'enjeu de demain est aussi dans la polyvalence. "Nos jeunes ont bien compris qu'ils auraient plusieurs emplois parfois très différents dans leur vie professionnelle... Leur adaptation à ce phénomène sera primordiale sans pour autant s'empresser de les spécialiser de manière trop précoce dans leurs études. L'innovation, les métiers de demain et l'autocensure sont les enjeux d'aujourd'hui" conclut Armande Le Pellec-Muller.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité