Actualités

DANS NOS VILLAGES Six mois après les inondations, la Cocalière a rouvert ses portes

Le tournage avec Pascal Barier à la grotte de la Cocalière
Grotte de la Cocalière. DR/

La grotte de la Cocalière, située sur la commune de Courry, a repris son activité le 15 mars dernier. Pendant sa fermeture, plusieurs travaux ont été réalisés pour réparer les dégâts causés par les inondations il y a six mois.

150 000€. C’est le montant des travaux qui ont du être effectués pour remettre la cavité d’aplomb après les inondations de septembre dernier. En plusieurs heures, le site de la Cocalière a été submergé par les eaux et abîmé par les impacts de foudre. Des vestiges archéologiques ont même été ensevelis par des coulées de boue. Impossible donc de rouvrir la grotte, qui devait initialement fermer ses portes le 1er novembre. Et il ne fallait pas perdre de temps pour assurer la réouverture, prévue mardi 15 mars.

« Le poids de l’eau avait entraîné la rupture d’un tunnel sur quelques mètres. Rien que la réparation de cette portion nous a coûté 50 000€. Il a ensuite fallu refaire la partie électrique dans son intégralité« , explique Jérôme Bouquet, co-gérant. « Heureusement, nous avions une bonne trésorerie de la saison 2015, qui a été une réussite« , poursuit-il. Pour la saison à venir, les gérants ne sont pas inquiets. Il semblerait que certains campings de l’Ardèche aient déjà de nombreuses réservations, prédisant une belle affluence dans le monde souterrain de la Cocalière.

Lire aussi :

COURRY Inondations : 200 000 € de dégâts à la grotte de la Cocalière

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité