A la uneSociété

UZÈS Suppressions de postes, atelier délocalisé : l’inquiétude monte

Cet après-midi, devant l'usine Haribo d'Uzès (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Cet après-midi, devant l'usine Haribo d'Uzès (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Une manifestation était organisée par la CGT cet après-midi devant l’usine Haribo, à Uzès, sur fond de lutte contre la loi El Khomri.

Cette manifestation intervenait après les mobilisations du début d’après-midi devant les permanences de Françoise Dumas, William Dumas, Fabrice Verdier et Patrice Prat contre la loi travail, et alors que le PDG d’Haribo était attendu à Uzès.

110 suppressions de postes, 55 à Uzès

Il ne s’est finalement pas montré, et n’a donc pas présenté aux salariés de l’usine de la cité ducale le plan de compétitivité qui concerne les deux sites français du groupe, Uzès et Marseille, et qui inquiète la CGT. « L’actionnaire a mis 6 millions d’euros pour un plan de compétitivité, explique Guillaume Bronte, délégué syndical CGT à l’usine Haribo d’Uzès. Ils veulent supprimer 110 emplois en production, 55 à Uzès et 55 à Marseille. »

Des suppressions de postes qui seraient effectuées dans le cadre d’un plan de départs volontaires à la retraite. « La direction nous dit qu’il y a 80 personnes ciblées, ça ne fait déjà pas le compte, et nous on en compte à 15 à 20, affirme Guillaume Bronte. Notre inquiétude est de savoir où ils vont les trouver. » L’autre inquiétude concerne les conditions de travail : « on nous demande de continuer à fabriquer 52 000 tonnes par an avec 25 % de l’effectif en moins », explique le syndicaliste.

« Une anticipation » de la loi El Khomri

Mais ce n’est pas tout : le plan de compétitivité prévoit également « de démanteler cette usine », dixit Bruno Rivier, de l’union départementale de la CGT. « Le plan prévoit de délocaliser l’atelier Chamallow à la fin de l’année, 60 % de la production d’alcool de menthe d’ici 2017-2018, une ligne de conditionnement et d’externaliser les services généraux », détaille Guillaume Bronte.

Un plan que le syndicat juge « scandaleux », et ce alors que « la direction a déjà demandé des efforts aux salariés il y a cinq ans, malgré les bénéfices et la position de leader sur le marché français », affirme Michel Mirabel, secrétaire de la CGT Haribo. En 2014, d’après les derniers chiffres disponibles, Haribo France a réalisé 233 millions d’euros de chiffre d’affaires pour 32,8 millions d’euros de résultat net.

Alors le syndicat a un plan alternatif : « ça fait huit ans qu’on demande des investissements capacitifs, nous demandons de mettre ces 6 millions d’euros pour pérenniser et embaucher », décrit Guillaume Bronte en pointant du doigt un local de l’usine de 700 mètres carrés actuellement vide.

Alors le plan de compétitivité ne passe pas du tout, d’autant que « la direction va imposer un référendum et faire en plus un chantage à l’emploi », affirme Michel Mirabel, qui voit là « une anticipation » de la loi El Khomri.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

1 commentaire sur “UZÈS Suppressions de postes, atelier délocalisé : l’inquiétude monte”

  1. Le soir même, le film Merci Patron était projeté au cinéma Casino à Bagnols. Le réalisateur, François Ruffin, y dépeint le mépris des grands patrons pour ceux qui restent sur le carreau lorsque les délocalisations interviennent. Les salariés sont sans cesse pressurés, virés et enfin humiliés. La loi El Khomri rendra la situation encore plus intolérable pour les salariés, victimes expiatrices du capitalisme des prédateurs sans conscience. En tant que représentante de la Nouvelle Gauche socialiste dans le Gard rhodanien, je soutiens les salariés en lutte d’Haribo et bien sûr je combats la loi Travail et la méthode de gouvernement autoritaire marqué par le recours au 49-3.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité