A la uneActualités

SAINT-PAULET-DE-CAISSON Le village inaugure une place du 19 mars 1962 forte en symboles

Hier après-midi, lors del a cérémonie d'inauguration de la place du 19 mars 1962 à Saint-Paulet-de-Caisson (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier après-midi, lors de la cérémonie d'inauguration de la place du 19 mars 1962 à Saint-Paulet-de-Caisson (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

C’est une véritable marée bleu-blanc-rouge qui a déferlé sur le petit village de Saint-Paulet-de-Caisson, à quelques kilomètres de Pont-Saint-Esprit hier après-midi.

Une bonne quarantaine de porte-drapeaux de la FNACA, l’association qui fédère les anciens combattants de la guerre d’Algérie, et un parterre d’élus, au premier rang desquels le maire de Saint-Paulet et vice-président du département Christophe Serre et le député Fabrice Verdier, étaient présents.

« On piétine nos gerbes, les plaques sont déboulonnées à Béziers et Beaucaire »

Il faut dire que l’inauguration d’une place du 19 mars 1962, date des accords d’Evian qui mirent fin officiellement à la guerre d’Algérie, reste hautement symbolique, et polémique pour une partie de la droite et de l’extrême-droite françaises. « Aujourd’hui encore on nous fait des misères, on piétine nos gerbes, les plaques du 19 mars 1962 sont déboulonnées à Béziers et Beaucaire » a notamment tonné le président départemental de la FNACA Raymond Aparicio après avoir rappelé que la guerre d’Algérie avait fait « 30 000 morts » dans les rangs français, soit « 10 soldats en moyenne par jour. »

Amer, le président a poursuivi en estimant qu’il était « inacceptable de voir des élus prendre ainsi des positions indignes de la république », avant de conclure sa charge contre lesdits élus en affirmant que « nous avions et avons toujours le même patriotisme pour servir notre pays, la France. Alors qu’on ne vienne pas nous donner de leçons ! » Les intéressés apprécieront.

Et les anciens combattants de la guerre d’Algérie s’estiment « toujours oubliés de l’histoire, dixit le président cantonal de la FNACA Jean-Pierre Colombet. Ça doit cesser ! Nous n’acceptons pas d’être moins considérés et mis de côté. »

Hier après-midi, lors del a cérémonie d'inauguration de la place du 19 mars 1962 à Saint-Paulet-de-Caisson (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier après-midi, lors de la cérémonie d'inauguration de la place du 19 mars 1962 à Saint-Paulet-de-Caisson (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« Aujourd’hui vous êtes la fierté de la France »

Après avoir délivré « un message de paix », Jean-Pierre Colombet a cédé la parole au maire Christophe Serre, qui a insisté sur l’importance du devoir de mémoire, avant de rappeler que « la France se grandit à célébrer cette seule date historique, celle du cessez-le-feu. » La vice-présidente du Conseil départemental Carole Bergeri a quant à elle évoqué « ceux qui au delà de cette date ont été victimes de représailles et de violences. »

Le député Fabrice Verdier lui emboîtera le pas, parlant des « 50 000 Harkis massacrés en guise de représailles », avant de répondre à Jean-Pierre Colombet : « non, vous n’êtes pas les oubliés de la république, aujourd’hui vous êtes la fierté de la France. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

1 commentaire sur “SAINT-PAULET-DE-CAISSON Le village inaugure une place du 19 mars 1962 forte en symboles”

  1. Apres le 19 mars;
    -3000 pieds noirs assassinés par le FLN ou disparus.
    -Exode de 800 000 pieds noirs chrétiens et juifs.
    -80 000 harkis massacrés
    -Abandon des habitants de l’Algerie qui voulaient rester Français.
    -2000 morts attentats OAS
    -Règlements de compte entre independandistes.
    L’armee francaise etant cantonnée dans les casernes.
    Le 19 mars est une insulte aux PN et aux Hakis…Quand le representant de la FNACA dit que la France se grandit, on est proche du revisionnisme….Les PN et harkis auraient du se mefier…Les Quebecquois ont été abandonnés en 1763…La FNACA devrait commemorer cette date…
    Macias a dit que commemorer le 19 mars, c’etait indecent…Pour une fois, il a raison…De Gaulle nous ayant appris le bateau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité