Faits Divers

CLARENSAC Violences conjugales : 8 mois de prison avec sursis pour le compagnon violent

Palais de justice de Nîmes. DR
Palais de justice de Nîmes. DR

Le 6 mai dernier, David, un solide gaillard de 44 ans, chauffeur de bus de profession, a une nouvelle fois frappé sa compagne Virginie. La quatrième selon la victime qui vit avec David depuis quatre ans.

-          La dernière, c’est à cause d’un souci qu’on a avec mes enfants, explique le prévenu qui a eu deux enfants d’une première union mais aucun avec Virginie. Je ne pouvais pas trop les recevoir, ça me minait au quotidien. Mais je n’aurai jamais dû envoyer cette gifle.

-          Vous ne considérez pas avoir des problèmes de violence ?, interroge le juge Bandiera.

-          Si, mais jusqu’à présent je n’ai rien fait pour les stopper. Mais je regrette mes gestes dans la seconde qui suit.

-          Pourtant, vous avez envoyé un texto à Madame dans lequel vous disiez que « la baffe était moins forte que la dernière fois »…

-          Je voulais juste montrer que j’étais moins violent.

Une nuance que la victime ne semble pas avoir ressenti. Très émue à la barre du tribunal correctionnel de Nîmes, elle explique :

-          Ce jour-là, il est rentré excité, je l’ai vu de suite. Je ne l’ai pas ramenée. Il s’est mis à préparer à manger en jetant les couverts sur la table. (…) Il m’a mis une grosse gifle avec le plat de la main, j’étais sonnée.

Le procureur adjoint François Schneider veut marquer le coup et demande 10 mois de prison dont 4 ferme. Invité à prendre la parole en dernier, David en remet une couche sur son ex, ce qui n’est pas du meilleur effet :

-          Je n’ai pas voulu lui faire d’enfant et ça se retourne contre moi aujourd’hui.

Un dernier argument qui n’a pas convaincu le tribunal. David a été condamné à 8 mois de prison avec sursis et devra payer 1 200€ à Virginie qu’il n’a plus le droit de rencontrer.

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité