ActualitésPolitique

SAINT-GILLES Subventions : les bons conseils de l’euro-député Franck Proust

Le maire de Saint-Gilles Eddy Valadier et . Photo : droits réservés.
Le maire de Saint-Gilles Eddy Valadier et le député européen Franck Proust. Photo : droits réservés.

On connaît bien le maire de Saint-Gilles, Eddy Valadier. L’élu Les Républicains va régulièrement à la pêche aux subventions pour boucler le montage financier de ses projets. Lundi, l’édile Les Républicains recevait l’euro-député Franck Proust. Le parlementaire* est membre de droit du Comité de suivi des fonds européens. Sur la période 2014-2020, la Région gère 1,2 milliards de crédits sonnants et trébuchants. Et malgré la fusion avec Midi-Pyrénées, ce budget a été sanctuarisé pour le Languedoc-Roussillon, classé « région en transition ».

« Nous aimerions que notre eurodéputé porte un oeil attentif sur nos dossiers », explique Eddy Valadier, sourire en coin. Parmi ses différents projets présentés : les animations autour des 900 ans de l’Abbatiale pour lesquels une subvention de 25 000 € a été demandée. La rénovation de la halle de sport (1,4 M d’€) a également fait l’objet d’un dépôt de dossier pour une aide de 200 000 €. Afin de maximiser les chances d’obtenir ces crédits, Franck Proust a conseillé à Eddy Valadier d’orienter son dossier sur les « économies d’énergie » et le développement durable. Un petit conseil qui pourrait rapporter gros aux édiles en ces périodes de disette budgétaire. Quelques heures plus tôt, Franck Proust s’adonnait à ces mêmes conseils auprès de la municipalité de Beauvoisin. Si l’Europe est aujourd’hui décriée, certains savent l’utiliser à bon escient…

*Franck Proust est membre du parti Les Républicains et membre du PPE au niveau européen.

Lire aussi : LANGUEDOC-ROUSSILLON Tout comprendre sur les fonds européens

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

4 réactions sur “SAINT-GILLES Subventions : les bons conseils de l’euro-député Franck Proust”

  1. Plus qu’à faire de même à Nimes avec le musée de la roumanité à qui il manque toujours de l’argent pour être bouclé.
    Sans compter l’augmentation du cout de construction qui va le faire passer de 60 à 110M€… ET SURTOUT, le coût de fonctionnement qui n’est pas programmé encore ! Car oui, un musée c’est du personnel, de l’électricité, un entretien… bref des centaines de milliers d’euros !!! Ca fait cher le caprice

    1. Beaucoup puisqu’ils arrivent à déclarer des assistants parlementaires « fantômes ». Ça rapporte beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité