Actualités

CAMARGUE Promesses sportives et visuelles tenues pour le Grand Raid

Photo Claude Pilet).
(Photo Claude Pilet).

Les coureurs l'attendaient impatiemment et ce fut une immense réussite. Le Grand Raid de la Camargue a fait voir le paysage sous un autre jour. Les courageux sportifs du dimanche se sont lancés dans la folle mais excitante course.

L'arrivée était prévue au pied des remparts de la cité médiévale d'Aigues-Mortes. Emblème majestueux de la Camargue, voie d'accès artificielle à la mer, non loin des dunes de sel et au sortir des marais environnants, la ville accueillait les coureurs épuisés après de telles distances. Quand on parle de Grand Raid, le mot est faible... 100 kilomètres rien que ça!

Créé en 2015 en partenariat avec le Parc Naturel Régional de Camargue, le Grand Raid de la Camargue alterne sport, découverte du territoire et savoir-faire traditionnels. Une course reine de 100km donc, mais aussi un semi-marathon (21km) et un canicross (7km) avec un départ à 6h20 pour les fadas du 100!

Photo Claude Pilet).
(Photo Claude Pilet).

Ils sont 85 à s'élancer en solo, ils seront 60 à la fin. Une course en relais est aussi établie et réunit 18 équipes! Le départ de Salin-de-Giraud laisse rapidement la place aux étendues désertes... Étangs, digues, phares ensablés, plages sauvages de Beauduc, le décorum est bien planté sous les pieds des coureurs. A 53km du départ, une base de vie est là pour accueillir, un bref moment, les coureurs. Tandis que les relayeurs s'arrêtent, les "solistes" tracent leur route, encore et toujours! Dans la foulée, le passage du bac du sauvage pour sauter le Petit Rhône en toute quiétude. Sur l'autre berge, des ravitaillements sous parasols avec un air avoué de vacances décomplexées et de repos des guerriers.

Photo Claude Pilet).
(Photo Claude Pilet).

Une fois les bénévoles remerciés, les calories emmagasiner et les mollets altérés reposés, d'autres paysages se dessinent au fil du magnifique parcours. Des vignes, d'abord, avec les domaines de Listel et Jarras, des camelles salines, des tables salantes colorées, le petit train et bientôt les remparts d'Aigues-Mortes et la fin du doux calvaire.

Pour le semi-marathon, le départ de Vauvert faisait cheminer les coureurs à travers la Camargue gardoise sur des sentiers situés entre la Tour Carbonnière et les canaux. 253 coureurs ont bouclé cette course avec une certaine ferveur.

Photo Claude Pilet).
(Photo Claude Pilet).

Les résultats Grand Raid Camargue 100km : 1) Florian Racinet 8h27, 2) Julien Jorro 8h34, 3) le Gardois Gilles Chalier 9h18. La première femme, Carole Joucla est arrivée en 12h37 et deux étrangers (10ème et 20ème) avaient fait le déplacement.

Les résultats Grand Raid Camargue 100km relais 1) le relais masculin de Cyril Devin et Jean-François Wyon en 9h43, 2) et 3) les relais mixtes d'Evelyne Cance, Christophe Prunet et Nathalie Cros et Gilbert Feret respectivement en 10h07 et 10h19. Le premier relais femme (Stéphanie Gilibre et Peg Benezet) arrive à la 7ème place en 11h33.

Enfin, pour le semi-marathon, c'est Abel Jorissen qui a terminé en tête en 1h23, la première femme arrive 16ème en 1h46.

L'événement avancé de 3 mois aura été jusqu'au bout une pure merveille et une vraie réussite. Enfin, le lendemain, pour parfaire leur connaissance territoriale, 150 coureurs accompagnés de leur famille sont allés passer une journée à la manade Saint-Louis à Montcalm.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité