A la uneFaits Divers

GARD Un réseau de cambrioleurs de supermarchés demantelé

Cet après-midi, au péage de Roquemaure (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Photo d'illustration. Thierry Allard / Objectif Gard

Ce dimanche matin, les gendarmes ont interpellé huit individus dans deux véhicules lors d'un retour de périple "criminel" à Carcassonne (Aude) sur l'aire de Vinassan de l'autoroute A 9, à hauteur de Narbonne (Aude). Un neuvième homme a été interpellé à son domicile. Ils sont accusés de près de 30 vols ou tentatives de vols. 

En janvier 2016, la section de recherches de Nîmes constate la récurrence de vols commis dans des supermarchés du Gard lors desquels les coffres-forts sont ouverts à la disqueuse pour en dérober la recette. Les vols sont systématiquement commis dans la nuit du dimanche au lundi, à Quissac, à Manduel, à Saint-Gilles, à Villevieille, à Marguerittes, à Vergèze, à Aramon et à Pont-Saint-Esprit au préjudice des enseignes commerciales Intermarché, Carrefour-Market, Super-U, Weldom, Netto… Les enquêteurs effectuent des rapprochement avec des faits similaires commis dans les départements voisins, notamment dans l'Hérault au préjudice des magasins Botranic, Truffaut, Paris-Store, Carrefour-Market.

Après le travail de rapprochement judiciaire effectué en France et à l'étranger, une cellule nationale d'enquête est créée en mai 2016 sous l'égide de l’OCLDI (Office central de lutte contre la délinquance itinérante). Elle associe des enquêteurs de l'office, de la section de recherches de Nîmes et des groupements de gendarmerie départementale du Gard et de l'Hérault. Une information judiciaire est ouverte par un juge d'instruction du tribunal de grande instance de Nîmes pour vol en bande organisée, tentative de vol en bande organisée et association de malfaiteurs. Les gendarmes se lancent alors dans une enquête minutieuse pour identifier les membres du réseau et son organisation.

À ce jour, près de trente vols et tentatives de vols perpétrés depuis le mois d'octobre 2015 dans le Gard, l'Hérault, les Pyrénées-Orientales, l'Aude, l'Ariège, les Bouches du Rhône, le Vaucluse, les Hautes-Alpes, le Tarn et l'Isère seraient imputables aux neuf individus interpellés ce dimanche. Le préjudice s’élève à plusieurs centaines de milliers d'euros et les dégradations matérielles commises sont particulièrement importantes.

Quatre-vingt militaires de la gendarmerie ont été engagés dans cette opération d'ampleur. Un dispositif opérationnel mis en œuvre par l'antenne du GIGN d'Orange et associant des moyens d'observation de l'OCLDI et de la région de gendarmerie Languedoc-Roussillon. Placés en garde à vue pour une durée de 96 heures, les suspects sont actuellement entendus par les enquêteurs.

 

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité