A la uneFaits Divers

NÎMES Un manadier en garde à vue pour espionnage… de son ex

10134861 -

C’est une histoire d’espionnage à peine croyable qui s’est déroulée dans le Gard durant plusieurs semaines. Deux hommes sont en garde à vue dans ce dossier au commissariat de Nîmes depuis lundi après-midi. Ils sont actuellement en prolongation de garde à vue.

Un célèbre manadier et un membre du milieu nîmois sont soupçonnés d’avoir placé un logiciel espion sur le téléphone portable de l’ancienne compagne de l’éleveur de taureaux. Le but de l’opération aurait été de surveiller jusqu’au moindre détail, du soir au matin, la vie de l’ex du manadier.

Au départ de cette histoire cocasse, en 2015, la trentenaire, nouvelle célibataire, arrive au commissariat de Police de Nîmes afin de déposer plainte pour « atteinte à la vie privée, atteinte de correspondance, intrusion dans un système informatisé et vol de véhicule ». Elle vient de rompre avec son ex, un manadier très connu dans le monde des courses camarguaises. Cette femme a la désagréable sensation d’être suivie en permanence. Les policiers nîmois sont dubitatifs dans un premier temps. Mais l’enquête préliminaire ouverte par le parquet de Nîmes va progresser rapidement et privilégier la thèse des écoutes illégales du téléphone portable de la belle.

Ce que vont découvrir les policiers est digne d’un scénario de fiction.

A la grande surprise des policiers, dès qu’elle dépose plainte, un homme connu pour être un membre éminent du banditisme nîmois se rend au commissariat pour expliquer pourquoi il apparaît dans cette affaire. Les enquêteurs se disent que la démarche est surprenante, mais surtout, ils se demandent comment cet individu peut avoir des informations que seule la victime et les enquêteurs depuis quelques jours sont susceptibles de détenir.

La thèse du logiciel espion apparaît

Car la femme lorsqu’elle est venue déposer plainte a déclaré qu’elle se croyait suivie. De plus, elle a indiqué qu’elle était en possession d’un Iphone et d’un Ipad que son ex compagnon lui avait offert juste avant la séparation.

Après l’examen minutieux de l’appareil, les investigations vont prouver les dires de la jeune femme : son Iphone est équipé d’un logiciel pirate, des doutes subsistent sur l’Ipad également offert par le manadier, mais l’enquête va démontrer qu’il est également piégé. Des logiciels espions ont été téléchargés et tous les faits et gestes de la victime sont épluchés à la seconde près. On peut connaître tous ses contacts téléphoniques, mais aussi le contenu de ses SMS, de ses mails et l’endroit où elle se trouve grâce au GPS de sa voiture également relié... Le logiciel en question s’appelle MB PRO, il est considéré sur une page publicitaire comme le meilleur outil de surveillance du marché. Pour lire les données de la jolie dame, l’utilisateur illicite utilise un site Russe pour essayer d’être le plus anonyme possible.

En attendant, les deux complices présumés pourraient être présentés jeudi après-midi au Palais de Justice de Nîmes. Reste à savoir à qui profitait les écoutes… Au manadier qui n’acceptait pas la séparation avec son ex ? Au copain voyou qui est peut être tombé amoureux d’elle ?

Boris De la Cruz

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité