A la unePolitique

BAGNOLS Conseil municipal : débats autour de la politique de la ville et de Mosaïque en Cèze

Ce matin, lors du conseil municipal de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Ce matin, lors du conseil municipal de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Il y a un an presque jour pour jour, l’agglo du Gard Rhodanien et les villes de Bagnols et de Pont-Saint-Esprit signaient le nouveau contrat de ville.

Un an après, le rapport d’activité 2015 et la programmation 2016 des actions étaient au menu du dernier conseil municipal bagnolais avant les vacances d’été.

« Ce rapport est particulièrement indigeste »

Sur le rapport d’activité, majorité et opposition n’ont eu que peu de choses à dire si ce n’est sur son caractère quelque peu abscons : « c’est un document nouveau qui a posé pas mal de difficultés à beaucoup de villes, nous sommes parmi les seuls du département à l’avoir rendu, a affirmé le conseiller municipal délégué aux solidarités Denis Rieu. Ce rapport est particulièrement indigeste, avec beaucoup d’acronymes. » Une critique partagée par le conseiller municipal d’opposition Christian Roux, qui a également déploré le fait qu’il n’y ait « aucun indicateur de mesure de l’efficacité des actions menées. » « Il faut que ces critères soient affinées et débattus » a renchéri le conseiller municipal LR Serge Rouquairol, avant que le maire Jean-Christian Rey n’estime que « définir des critères est quasi impossible. Comment voulez-vous mesurer l’efficacité, et d’ailleurs qu’est-ce que l’efficacité ? On est dans l’humain et la prévention. »

C’est alors que le conseiller apparenté FN Jean-Pierre Navarro, comme toujours très prolixe, a demandé le plus candidement du monde « que vient faire l’agglo dans la politique de la ville ? », ce à quoi le maire a répondu que c’était la loi. « Comme l’Europe qui nous dépossède » rétorquera l’apparenté frontiste, provoquant l’ire du maire : « c’est de la démagogie à deux balles ! » La tension retombera aussi vite qu’elle est montée et le rapport d’activité sera voté avec deux abstentions d’extrême-droite.

Mosaïque en Cèze critiquée

Le bilan de 2015 voté, il était temps de passer à la programmation 2016. Pour cette année, 29 dossiers ont été déposés dans le cadre de la politique de la ville, 17 actions présentées par 6 associations, 3 actions partenariales portées par des services municipaux et 12 actions de l’association Mosaïque en Cèze. C’est sur cette dernière association, la principale des quartiers bagnolais, que les débats se sont portés.

Serge Rouquairol a en effet souligné l’appréciation du comité de pilotage de la politique de la ville sur ladite association, qui tance pêle-mêle des « dossiers imprécis, pas de bilan des actions 2015 », « des actions fourre-tout », « des incohérences techniques » ou encore « des activités de consommation. » « Ce commentaire exprime toutes les réserves que nous avions déjà faites » a affirmé l’élu de droite avant que le maire n’estime que « si ça ce n’est pas la preuve irréfutable que l’évaluation est faite et que les questions sont posées... »

« A leur décharge, on leur demande d’être de plus en plus précis » a nuancé Denis Rieu avant que la conseillère d’opposition Claudine Prat ne remette une couche en évoquant « la trésorerie très large » de Mosaïque en Cèze. « C’est une association qui a des bénévoles mais aussi du personnel, et qui fait avec des subventions pour 2016 qui ne sont toujours pas versées, lui a répondu Denis Rieu. Ils sont dans l’obligation d’avoir un fonds de roulement. »

La programmation 2016 du contrat de ville du Gard Rhodanien sera votée avec 2 oppositions d’extrême-droite et 4 abstentions du groupe Bagnols c’est Vous, à l’exception de l’UDI Claude Roux qui a voté pour.

Et aussi :

Subventions toujours : le conseil municipal a voté à l’unanimité les subventions de fonctionnement aux associations pour 2016. Une enveloppe de 213 000 euros, en augmentation de 3 000 euros par rapport à 2015, « une hausse fort raisonnable » pour Jean-Pierre Navarro. Christian Roux s’émouvra tout de même de la baisse des subventions au Judo Club Bagnols Marcoule accompagnée d’une augmentation de celle accordée au Judo Taïso. « Vincent Poutier (l’adjoint aux sports, ndlr) fait ça à la tête du client ! » plaisantera le maire avant que l’adjoint n’explique que ce mouvement « traduit une difficulté qu’ont certains clubs à s’organiser et à s’entendre sur une mutualisation des équipements. » Claude Roux demandera pour sa part pourquoi la PEEP ne touchait rien en 2016 : « la FCPE est à gauche, on la subventionne, et la PEEP est à droite alors on a arrêté » glissera le maire, décidément taquin sur cette question. Son premier adjoint Jean-Yves Chapelet donnera la raison, nettement moins rock’n’roll : les associations à zéro euro de subventions n’ont tout simplement pas encore fait leur demande. CQFD.

Des sous en plus pour le hand, une convention pour le foot et le rugby : le conseil municipal a voté à l’unanimité un avenant à la convention qui lie le HBGR à la ville et à l’agglo accordant une subvention supplémentaire de 20 000 euros pour assumer les déplacements en championnat. Côté foot, le FCBP signe une convention trisannuelle d’objectifs avec la ville avec les deux oppositions du FN, Jean-Pierre Navarro critiquant le fait que l’agglo ne signe pas, et ce malgré le fait que Jean-Christian Rey lui a expliqué que l’agglo signe avec les clubs « de sports peu représentés sur l’agglo, or il y a une douzaine de clubs de foot sur notre territoire. » Enfin, le Rugby Club Bagnols Marcoule a signé une convention trisannuelle avec la ville et l’agglo contractualisant le soutien financier des collectivités, à hauteur de 11 000 euros annuels de la ville, de 3 000 euros correspondant à la valorisation d’animateurs, et de la mise à disposition d’un animateur de l’agglo durant l’été.

Tchou tchou : le conseil municipal a voté à l’unanimité la motion qui sera également présentée lundi soir en conseil communautaire préalablement à la réunion publique du 8 juillet à Bagnols dans le cadre des états généraux du rail. Dans cette motion, les élus se disent favorables à la réouverture de la ligne de TER rive droite : « le territoire est prêt et les habitants sont prêts. Nous souhaitons donc voir la Région engager ce projet comme une de ses priorités ferroviaires avec une réalisation la plus rapide possible », peut-on notamment y lire.

La minute de silence : un hommage a été rendu en début de conseil à Maria Agier, agent de la médiathèque municipale décédée la semaine dernière à l’âge de 51 ans. Hommage auquel Objectif Gard s’associe, tout en ayant une pensée pour la famille et les proches de Maria Agier.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité