Actualités

PONT-SAINT-ESPRIT Une tranchée pédagogique forte en symboles

La tranchée a été inaugurée mardi soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
La tranchée a été inaugurée mardi soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

C’est l’histoire d’un projet parti d’un appel à projet de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) que la ville de Pont-Saint-Esprit a eu l’idée de greffer à la Mission centenaire de la guerre de 14-18.

Un projet mené par la mairie, l’association de jeunes Barado et le 1er REG de la Légion étrangère de Laudun-l’Ardoise, venu en appui, concrétisé par une tranchée pédagogique plus vraie que nature.

« Un lieu symbolique de nos valeurs »

Réalisée dans le jardin de la mairie côté Rhône, elle reproduit tout ce qu’une tranchée d’il y a un siècle comportait, des sacs de sable aux planches, en passant par la cagna. Inaugurée mardi soir, cette tranchée a permis de « fédérer les forces pour créer un lieu symbolique de nos valeurs » a souligné la première adjointe Claire Lapeyronie, quand le maire Roger Castillon a insisté sur « le côté pédagogique du projet ».

C’est que ce sont les jeunes de Barado, emmenés par Youssef, en service civique, qui l’ont construite. « On ne venait pas ici pour travailler mais pour apprendre, ça a été très intéressant » a ainsi affirmé le jeune homme avant de préciser le nom que les jeunes de Barado ont donné à la tranchée, baptisée « la cagna des lève-tôt. »

La représentante du préfet Sabine Pierredon s’est quant à elle félicitée du fait que « les valeurs de la République (soient) concrétisées, ce qui permet aux nouvelles générations de prendre conscience et de mieux vivre ensemble. »

Une programmation autour de la tranchée

Le colonel Emmanuel Phelut, commandant le 1er REG, s’est pour sa part dit « ravi que ce soient des jeunes » qui aient mené ce projet car « le monde des anciens combattants doit aussi être ouvert aux jeunes. » Le militaire a ensuite rappelé que ses hommes étaient engagés sur de nombreux fronts et évoqué le deuxième anniversaire de la mot du major Nikolic, militaire du 1er REG tué en mission au Mali le 14 juillet 2014. « Nous défendons ces valeurs que vous faites vivre » a lancé le colonel Phelut aux jeunes ayant participé à la construction de la tranchée.

Il est à noter qu’à côté de la tranchée et dans le cadre de la programmation de la Mission centenaire, l’association Patrick Baty et compagnie jouera Les Folies Bourgeoises de Courteline les 16, 17, 18, 23, 24 et 25 juillet à 21h30 (entrée au chapeau) et que les choristes des Gaillards d’Avant donneront un concert « Les Sacrifiés » le 26 août à 21 heures, entrée libre. « Il y aura également de nombreux projets avec les scolaires » a ajouté Claire Lapeyronie. De quoi faire de cette tranchée un lieu vivant, contrairement à ses funestes aïeules.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité