A la uneFaits Divers

AU PALAIS Périple au bout de la peur pour un jeune homme séquestré

48217597 -

Ce samedi 03 septembre marque le retour de notre rubrique Au Palais le samedi et dimanche. Chaque week-end, nous vous proposons le compte-rendu de deux affaires traitées au tribunal de Nîmes ou d'Alès dans la semaine.

Deux hommes âgés d'une vingtaine d'années ont été condamnés pour "arrestation et extorsion de fond" à 4 ans de prison chacun. Les deux prévenus ont des casiers judiciaires avec au total  37 condamnations.

Un jeune homme, à peine majeur se souviendra longtemps du 10 juin 2014. Ce jour-là, il promène tranquillement dans les rues de Nîmes lorsqu'il est accosté par deux garçons de 18 ans à l'époque. Les deux complices vont menacer la victime avec un couteau. "Tu as une voiture, tu vas nous conduire", gronde un des malfaiteurs. Les deux compères étaient poursuivis jeudi par le tribunal correctionnel de Nîmes pour "arrestation enlèvement, extorsion par violence et destruction par incendie du véhicule de la victime".

Terrorisée, celle-ci se rend d'abord sur l'indication des deux kidnappeurs, au quartier du Chemin Bas d'Avignon à Nîmes. "Tu as une carte bancaire, tu fais ton code" ordonne en coeur les deux hommes qui parviennent à dérober 300 euros dans un distributeur automatique de billets. Mais lorsqu'ils demandent plus d'argent, le distributeur bloque l'accès. Les deux voleurs vont alors exiger de se rendre à Uzès. La victime est obligée de conduire sa voiture jusqu'à un nouvel établissement bancaire afin d'essayer de retirer une nouvelle somme d'argent. Le système de contrôle refuse de délivrer des liquidités.

Le soulagement se terminera à Tarascon pour la victime qui sera libérée. Son véhicule sera retrouvé incendié sur cette commune des Bouches-du-Rhône. L'identification du duo sera elle, facile, car durant le périple une halte a été effectuée dans une station service. Les deux malfaiteurs seront reconnus et laisseront également des empreintes génétiques sur une bouteille de jus de fruit achetée dans le commerce. Le récipient permettra de stocker l'essence qui servira ensuite à carboniser la voiture de la victime. Un prévenu essaie de se justifier sur son comportement auprès des juges du tribunal correctionnel: "J'étais en galère, j'avais besoin de manger, on a partagé la somme volée en deux". Son copain d'expédition n'est pas plus convainquant en rejetant la faute sur son complice : "J'avais peur de lui, j'ai suivi les instructions, il m'a menacé en me disant que si je ne faisais pas ce qu'il me demandait, j'aurai des problèmes dans les quartiers à Avignon".

Le vice-procureur a réclamé 5 ans de prison pour les deux hommes. Les deux prévenus, venus d'Avignon, ont écopé de 4 ans et ils restent en détention.

Boris De la Cruz

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité