A la unePolitique

ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine

Photo d'illustration : droits réservés.
Photo d'illustration : droits réservés.

Chaque dimanche, la Rédaction vous sert un bon cocktail d’indiscrétions politiques, culturelles, économiques ou sportives. Un digestif hebdomadaire à ne pas manquer... Restez connectés !

Une main de fer dans un gant de velours… Le Département poursuit la réorganisation de ses services. Après le changement de DGS (Directeur général des Services), l'arrivée d'un nouveau DGA (Directeur général adjoint) en charge des ressources humaines et d'un nouveau directeur des finances, c’est au tour du DRH (Directeur des ressources humaines) de se voir renouveler. Un poste clef que Thierry Raspail laissera prochainement à Magalie Barthez, élue à Saint-Mathieu-de-Tréviers et employée au Pôle Moyen généraux de la communauté de communes de Lunel. Cette dernière aura la lourde tâche de mettre en musique la politique d'économies impulsée par l'exécutif.  

Nîmes : nouveau chargé de mission pour Les Républicains. Ce lundi se sont déroulés les entretiens en mairie pour recruter le nouveau chargé de mission du groupe Les Républicains à la Ville. Un poste occupé auparavant par Charlotte Chapelier qui pris de nouvelles fonctions au sein du cabinet du maire de Poissy (Yvelines). Dès lors, la mairie s’est mise en quête d’un nouveau collaborateur, jeune et encarté de préférence. Au cours des entretiens, divers profils sont apparus dont certains, plutôt atypiques, comme le fils du directeur de cabinet de Nicolas Dupont-Aignan… Finalement, c’est le jeune Arthur Vuinée, 25 ans, que le jury (composé de Franck Proust, Richard Tibérino et Jean-Albert Chièze) a choisi.

Du beau monde à Nîmes... autour de Christian Assaf, député de l'Hérault et Nîmois de naissance. Samedi 24 septembre, il est parvenu à réunir pour un évènement familial François Lamy, un ancien ministre proche comme lui de Martine Aubry. Il y avait aussi autour d'un bonne table, le député Jean Marc Germain époux à la ville de la maire de Paris Anne Hidalgo. La présidente de la région Carole Delga était de la soirée tout comme l'incontournable docteur Benslima, patron de l'unité de médecine légale de Nîmes dont nous avons fait un portrait "des hommes de l'ombre" cet été.

jean-marc-germain-franc%cc%a7ois-lamy-ancien-ministre-christian-assaf-depute-de-lherault-et-le-docteur-benslima

photo Boris De la Cruz/ Légende de gauche à droite: Jean Marc Germain, l'ancien ministre François Lamy, Christian Assaf député de l'Hérault et le docteur Benslima

Yvan Lachaud en Israël... pour parler de lutte contre le terrorisme. Il s'envolera vers Jérusalem le 17 octobre prochain  pour 3 jours d'immersion avec les services de la force spéciale israélienne et de la sécurité intérieure. Un voyage officiel organisé par une structure de dialogue et de stratégie France-Israël. Deux parlementaires Français, un président de région, un patron de Département et donc Yvan Lachaud en tant que président de l'agglomération de Nîmes sont invités. L'élu Gardois s'intéressait aux problématiques  de délinquance et de terrorisme lorsqu'il était député.

Cambadélis - Prat, round 3. Tout commence mercredi dernier par un tweet du député du Gard proche d’Arnaud Montebourg Patrice Prat : « Jean-Christophe Cambadélis persiste dans ses attaques contre Arnaud Montebourg, il doit démissionner ! Le Premier secrétaire du PS doit être neutre. #Primaire2016 ». Deux jours plus tard, le Premier secrétaire lui répond d’une phrase que chacun interprètera comme il le sent, « Je suis impartial mais je ne suis pas neutre », puis tacle le député gardois, qui a quitté le PS il y a quelques semaines : « M. Prat, pour pouvoir me donner des leçons, devrait rester au Parti socialiste, ce qui n'est plus son cas ». La passe d’armes ne pouvait pas décemment en rester là, alors nous avons demandé à Patrice Prat sa réponse à la réponse de Jean-Christophe Cambadélis : « il s’est senti obligé de répondre, ça m’a flatté, mais ça sous-entend qu’il n’a pas grand chose à faire. » Bien, mais encore ? « Je ne suis plus au PS, mais je voterai aux primaires. Si les choses sont biaisées, je ferai comme beaucoup, je ne me déplacerais pas. Il faut que M. Cambadélis comprenne que ce n’est pas un congrès, mais une primaire, et qu’il sorte de son périmètre socialo-socialiste. » Jean-Christophe Cambadélis répondra-t-il une nouvelle fois au député gardois ? La suite au prochain épisode.

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

2 réactions sur “ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine”

  1. Pour apprendre à lutter contre l’islam radical rien ne vaut un stage en Israël qui connaît le problème qui se développe aujourd’hui en France avec la complicité plus ou moins prononcée, le laxisme ou l’aveuglement de ceux qui nous dirigent depuis des ans.
    Au delà il faut stopper l’immigration et affirmer notre république.
    Yvan Lachaud ne doit pas faire du tourisme à Jérusalem, mais partir et revenir avec la volonté de combattre l’idéologie portée par des musulmans radicaux ici.
    Il aurait pu commencer par voter le vœu présenté par le FN ce samedi matin plutôt que de s’allier avec la gauche comme lui et la droite l’ont fait.

  2. Vous parlez d’un jury de recrutement ! Encore un pistonné sans diplôme qui s’est montré aux élections et qu’on récompense avec l’argent public ! Un scandale, on licencié Alain Bezina très compétent pour ces jeunes en soif de pouvoir et mauvais . Il devrait faire la paire avec la Chaze

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité