ActualitésSociété

DIMANCHE VILLAGES L’entrée de Garrigues-Saint-Eulalie réaménagée

Inauguration de l'entrée du village par les élus et les habitants. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Inauguration de l'entrée du village par les élus et les habitants. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Ce samedi matin, sous un beau soleil, élus et habitants de Garrigues-Saint-Eulalie ont inauguré les nouveaux aménagements réalisés à l'entrée de la commune.

Il aura fallu 17 ans de réflexions pour que le projet se concrétise. Au départ, la création d'un rond-point était envisagée. "C'était à la mode, mais coûteux", indique le maire Didier Kielpinski. Son prédécesseur, Daniel Viala, souhaitait, quant à lui, mettre en place un ralentisseur. Finalement, ce sont plusieurs autres types d'aménagements qui ont été effectués.

Une chicane avec un ralentissement de la vitesse de 50 à 30 km/h a été construite, ainsi qu'un chemin piétonnier de 500 mètres, un bassin de rétention pour stocker et évacuer le ruissellement des eaux, un parking pour les résidents du quartier et une zone destinée au covoiturage. De nouveaux éclairages basse consommation ont également été installés, des arbres ont été plantés et le pigeonnier revalorisé. Parallèlement à ce chantier, le vieux poste électrique, "verrue de la place de la mairie", a été démoli.

Le coût de la réhabilitation de l'entrée du village s'élève à 262 000€, sans compter les 145 000€ consacrés aux travaux réalisés devant l'hôtel de ville. Le Conseil départemental, l'État, le Syndicat mixte d'électricité du Gard et la mairie ont participé au financement pour que ce nouvel aménagement puisse - enfin - voir le jour. "C'était un projet compliqué, vous avez perdu du temps, mais il sera durable. Je suis persuadé que dans 25 ans l'entrée du village sera toujours la même", souligne le député Fabrice Verdier.

Le premier magistrat l'a souligné dans son discours : "Derrière le ruban coupé, la réalité faite de difficultés pour en arriver là est souvent oubliée. De tels projets sont un vrai casse-tête". Pour autant, Didier Kielpinski a d'autres ambitions pour sa commune, dont celle de réaménager le foyer et de transférer la bibliothèque communale en 2017. Pour 2018, l'édile espère rénover sa station d'épuration.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité