Actualités

BAGNOLS À Carmignan, la Cèze a des berges toutes neuves

Les berges de la Cèze à Carmignan en septembre 2015, après la dernière crue (à G.) et aujourd'hui (Photos : Thierry Allard / Objectif Gard)
Les berges de la Cèze à Carmignan en septembre 2015, après la dernière crue (à G.) et aujourd'hui (Photos : Thierry Allard / Objectif Gard)

C’est peu dire que la dernière crue notable de la Cèze, en septembre 2015, ont amoché les berges de la rivière à Carmignan.

Le déferlement des flots avait complètement emporté la petite plage située en contrebas de la passerelle de Carmignan, très prisée des bagnolais l’été.

« La Cèze est capricieuse, mais c’est aussi un atout extraordinaire »

Le syndicat Basse Cèze, qui s’occupe de la sécurisation des berges de la rivière, a donc entrepris des travaux de réhabilitation qui se sont achevés il y a quelques semaines. « Nous avons refait une pente sur les berges, un profil plus incliné, avec des pieux en bois et du chanvre pour stabiliser et éviter que les berges redescendent », explique le président du syndicat Basse Cèze et maire de Codolet Sébastien Bayart.

« Du chanvre qui ne se fume pas ! » rajoute le maire Jean-Christian Rey, avant de saluer « la pugnacité et le travail dans l’intérêt général » du syndicat mixte. « La Cèze est capricieuse, mais c’est aussi un atout extraordinaire, une vraie plus value pour le tourisme et l’économie », a poursuivi l’édile.

Un résultat rendu possible notamment grâce à l’intervention de chantiers d’insertion : « ils ont fait un travail prodigieux, avec l’aide des services techniques de la mairie de Bagnols, en redonnant vie au parcours naturel sans altérer le milieu naturel », explique Monique Graziano-Bayle, vice-présidente du syndicat Basse Cèze et adjointe au maire de Bagnols.

100 000 euros et plusieurs semaines de travail auront tout de même été nécessaires pour réaliser ces travaux. De quoi inspirer à Monique Graziano-Bayle un petit message à l’attention de… la rivière : « on dit que la Cèze a une mémoire. Je voudrais lui demander de se souvenir de tout ce travail et de laisser nos berges tranquilles. » Puisse-t-elle être entendue !

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité