A la uneActualitésSociété

NÎMES Sarkozy achève et rigidifie sa campagne

Nicolas Sarokozy effectuait son dernier meeting de campagne Photo Anthony Maurin).
Nicolas Sarkozy effectuait son dernier meeting de campagne (Photo Anthony Maurin).

Nicolas Sarkozy, candidat à la primaire de la droite et du centre en vue de la Présidentielle 2017, était en meeting au Parnasse devant plus de 3000 militants.

Au Parc des Expositions avait lieu un loto mais c'est bien au Parnasse que plusieurs milliers de militants de Nicolas Sarkozy pensaient tomber sur le bon numéro. Leur candidat à la primaire de la droite et du centre terminait sa longue traversée de la France à Nîmes et achevait par un grand meeting son offensive campagne.

Un Parnasse finalement bien rempli Photo Anthony Maurin).
Un Parnasse finalement bien rempli (Photo Anthony Maurin).

En présence du barnum médiatique national, de nombreux élus tels Renaud Muselier, Eric Ciotti, Brice Hortefeux, Luc Chatel... étaient présents mais c'est Franck Proust, 1er adjoint exécutant les fonctions de maire de Nîmes et député européen, qui lançait les débats et laissait la place au souvenir.

Les médias nationaux étaient eux aussi au rendez-vous Photo Anthony Maurin).
Les médias nationaux étaient eux aussi au rendez-vous (Photo Anthony Maurin).

Public réactif voire épidermique. A la moindre évocation de François Hollande ou de Christiane Taubira, c'est un déferlement de hués qui s'abat sur le Parnasse. Avant de réaffirmer à sa manière l'histoire et les valeurs de la droite et du centre, Franck Proust faisait se lever le sénateur-maire Jean-Paul Fournier, présent au premier rang de l'assemblée.

Des groupies aux militants plus raisonnés, le "public" est rassuré, Nicolas Sarkozy est de retour Photo Anthony Maurin).
Des groupies aux militants plus raisonnés, l'auditoire  est rassuré, "Nicolas Sarkozy est de retour" (Photo Anthony Maurin).

Une belle surprise qui a suscité une sacrée et émouvante ovation. "Je voulais te dire combien nous t'aimons et combien tu nous manques" affirmait Franck Proust en confirmant le retour du patron aux manettes de la ville de Nîmes en janvier prochain.

Drapeaux tricolores de sortie et ambiance des grands jours pour le meeting nîmois Photo Anthony Maurin).
Drapeaux tricolores de sortie et ambiance des grands jours pour le meeting nîmois (Photo Anthony Maurin).

Avant de faire monter Nicolas Sarkozy sur scène, l'élu nîmois a tenu a rassurer son poulain de président... "Nicolas, tu es ici chez toi. En 2006, tu as lancé la campagne pour la Présidentielle de 2007 à Nîmes. En 2009, le meeting pour les Européennes et en 2014, celui pour la présidence du Parti". Que des victoires. Le Parnasse inspire-t-il les muses présidentielles?

Franck Proust a lancé la soirée devant un parvis de personnalités du comité de soutien de lancien prédident de la République Photo Anthony Maurin).
Franck Proust a lancé la soirée devant un parvis de personnalités du comité de soutien de l'ancien président de la République (Photo Anthony Maurin).

Une fois le lion sorti de sa cage, l'agneau montre le bout de son nez et attendrit l'assemblée avec des mots justes et ressentis. "Jean-Paul, je tenais à te dire mon, non, notre affection pour toi, tu nous as fait peur et je n'aurais pas aimé venir sans te voir au premier rang" débutait le candidat Sarko.

Jean-Paul Fournier était présent et a salué la foule rassurée de le savoir en meilleure santé Photo Anthony Maurin).
Jean-Paul Fournier était présent et a salué la foule rassurée de le savoir en meilleure santé (Photo Anthony Maurin).

Sécurité, fiscalité, immigration, identité... Une petite phrase magique par-ci, une bonne formule par-là et le public s'emballe autour des propos peu anodins qui révèlent l'envie du candidat, "Je ne toucherai pas les impôts et je le dis à François Fillon, je ne veux pas d'augmentation de la TVA", "Si nous ratons le rendez-vous de 2017, je crains le pire pour l'avenir de notre pays".

Au premier rang, Jean-Paul Fournier accompagné des élus de droite et soutiens de Nicolas Sarkozy Photo Anthony Maurin).
Au premier rang, Jean-Paul Fournier accompagné des élus et soutiens de Nicolas Sarkozy (Photo Anthony Maurin).

Et de poursuivre dans la même veine. "Je serai le Président qui rétablira l'autorité de la République. Il faut protéger nos frontières. Je rétablirai le contrôle à toutes nos frontières dès le 7 mai. Je suis candidat pour que la France vous protège".

Pointant les problèmes depuis 2012 et son départ de lElysée, Nicolas Sarkozy a terminé sa campagne Photo Anthony Maurin)
Pointant les problèmes depuis 2012 et son départ de l'Elysée, Nicolas Sarkozy a terminé sa campagne à Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Enfin, celui qui se dit "candidat dans cette primaire pour que la France se fasse respecter, qu’elle se protège, qu’elle fasse valoir ses intérêts et réussisse dans ce monde nouveau impitoyable" peut aussi dire "J'ai la France en moi, c'est mon pays, c'est ma nature, c'est mon identité, c'est mon histoire, c'est l'amour de ma vie! La France mérite qu'on lui donne tout. Merci de votre soutien. Dimanche, je compte sur vous".

Le Parnasse lors du discours de Nicolas Sarkozy Photo Anthony Maurin).
Le Parnasse lors du discours de Nicolas Sarkozy (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

6 réactions sur “NÎMES Sarkozy achève et rigidifie sa campagne”

  1. Immigration, terrorisme, communautarisme ?
    Je rêve, Sarkozy est responsable et coupable de la situation catastrophique que nous vivons -> 200 000 immigrés de + par an sous son mandat tout en flirtant avec l’Arabie et le Qatar.
    Faut il rappeler que la majorité municipale LR/UDI ici à Nîmes favorise le développement du communautarisme à coups de milliers d’euros versés aux associations ainsi qu’à l’édification de mosquées -> Pissevin et sergent Triaire (lorsque l’on aurait pu utiliser les emplacements pour l’intérêt général)
    Sarkozy, Juppé ou Fillon ont un bilan déplorable tant sur l’emploi, la sécurité que l’identité.
    En même temps Hollande, Valls ou Macron ne valent pas mieux.
    LRPS c’est du passé, du réchauffé, le monde bouge, il bouge vite. L’Europe des peuples et des Nations souveraines reprend la main sur l’UE des marchés financiers et des multinationales.
    Th.J conseiller FN Nîmes

  2. S’il échoue, il pourra retourner à ses conférences creuses mais super juteuses et ouvrir une officine de conseils en mensonges de toutes sortes, c’est un expert ! Peut être la France sera t-elle bientôt débarrassée de Paul Bismuth… Aucune personne se réclamant des valeurs des Évangiles ou du Coran ne peut soutenir les Le Pen et autres Sarkozy ou Wauquiez, cette liste pouvant facilement être complétée de noms familiers aux nimois.

  3. Sarkosi n’a aucune chance car les gauchistes vont voter en nombre à la primaire de droite, signer sans vergogne qu’ils adhèrent aux valeurs de la droite et voter Ali Juppé qui n’est autre qu’un Hollande bis pro immigration.

  4. Pour le fan Franck Proust qui l’a oublié , Sarkozy est aussi chez lui au Qatar, en Arabie Saoudite, au Gabon de Bongo ou dans le palais du roi du Maroc et accessoirement sur le yacht de Bolloré…bref il est chez lui surtout chez les riches, les dictateurs qui l’aident bien pas chez le « petit peuple » .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité