A la unePolitique

FAIT DU JOUR Nelly Frontanau (PS) dans la course aux Législatives

Nelly Frontanau, candidate à l'investiture socialiste pour les législatives de 2017.
Nelly Frontanau, candidate à l'investiture socialiste pour les législatives de 2017.

Elle souhaite reprendre le flambeau tendu par William Dumas, député PS sortant de la cinquième circonscription du Gard. Nelly Frontanau, sa suppléante, pourrait faire son entrée dans l’hémicycle en juin prochain. Rencontre.

Plutôt habituée à œuvrer dans l’ombre, Nelly Frontanau, Aveyronnaise de 43 ans, glisse lentement vers la lumière. Plongée dans le bain de la politique depuis ses années d’étudiante à Montpellier, elle creuse son sillon petit à petit. D’abord repérée par Georges Frêche, la jeune femme, encartée à 26 ans, commence sa carrière politique en devenant assistante du groupe socialiste à la Région. L’expérience dure trois ans. En 2001, Nelly Frontanau pose ses valises dans le Gard. Elle n’en repartira plus.

Assistante parlementaire de Damien Alary puis de William Dumas, elle s’engage à la fédération socialiste du Gard et devient aussi responsable du groupe socialiste au Département. Pendant toutes ces années, elle rêve d’un mandat d’élue : « Être dans l’ombre, ça ne me plaisait pas. C’est très frustrant de ne pas arriver à être élue mais je voulais d’abord m’ancrer sur le territoire et faire mes preuves ». En 2008, les électeurs de Mons, son village, lui permettent d’accéder au poste d’adjointe au maire, déléguée au CCAS. Puis, deux ans plus tard, elle décroche son premier mandat de conseillère régionale.

De nouvelles fonctions qui ne l'empêchent pas de continuer à travailler pour le député William Dumas. Aux élections législatives de 2012, il la choisit même comme suppléante. À ce moment-là, Nelly Frontanau se voit déjà reprendre le flambeau cinq ans plus tard. « J’avais déjà l’ambition de me présenter à l’investiture de 2016. Depuis tout ce temps, j’y travaille », confie-t-elle. Et le challenge est de taille. De Génolhac à Saint-Mamert-du-Gard, en passant par le Pays Viganais, la cinquième circonscription est, avec ses 140 communes, la plus grande du département. « C’est aussi la plus militante. Il y a une vraie adhésion. Je compte beaucoup là-dessus mais je suis quand même inquiète du contexte national », commente Nelly Frontanau.

Lundi 14 novembre, elle a officiellement déposée sa candidature. La Gardoise d'adoption sait que la victoire sera compliquée. Face à elle, Olivier Gaillard (PS), vice-président du Département, pourrait se présenter en dissidence. A sa droite, Léa Boyer, une jeune femme de 22 ans, portera les couleurs des Républicains, et Ludovic Bouix, élu d’opposition à La Grand’Combe, celles de l’UDI. Le candidat du Front national n’est pas encore officiellement connu.

Élodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

22 réactions sur “FAIT DU JOUR Nelly Frontanau (PS) dans la course aux Législatives”

  1. Nelly Frontaneau rejoint le groupe de ces élus de gauche ou de droite qui n’ont pas d’autres CV que celui de leur carrière dans leur parti, pas d’autres feuille de salaire, l’article ne mentionne pas son activité professionnelle, on comprend donc pourquoi ils sont obligés de cumuler mandats sur mandats.
    Un conseil : Mme Frontaneau prévoyez une bonne formation hors politique car la roue tourne……

  2. à gauche il n’y a pas que le PS, mais sont-ils encore de gauche ?
    qui reste-t-il vraiment à gauche ? en tout cas pas le PS, ni le PRG fidèle allié qui joue le béni oui oui quand la soupe est bonne et qui nous la joue rebelle quand le bateau coule …

  3. Parce-que travailler pour un élu, ce n’est pas un travail ? Militer est-ce un acte dégradant ? Et ne vaut-il pas mieux un peu d’expérience pour proposer des lois ?

  4. Assainir le système de représentation démocratique est indispensable : un seul mandat national ou européen renouvelable une seule fois, non cumulable avec les mandats locaux attachés aux collectivités territoriales les plus importantes.
    Ainsi, un conseiller régional élu et siégeant ne pourrait se porter candidat à la députation ou au sénat. Pour cela il serait obligatoire qu’il abandonne son mandat par démission, au moment du dépôt de sa candidature à de nouvelles fonctions.
    Idem pour les maires des villes de plus de x habitants, les présidents de structures intercommunales, les conseillers départementaux.
    Ces dispositions simples régénèreront le tissu démocratique parce qu’elles favoriseront un puissant renouvellement des élus.
    Tout ceci aussi pour se séparer des cumulards de tous bords.
    Un mandat électif ne constitue pas un métier. On peut être représentant de commerce toute sa vie, pas représentant permanent du peuple !
    Voir les mêmes familles et les mêmes tronches pendant 40 ans, ça suffit !

  5. A tous ceux qui veulent un renouveau du monde politique, allez-y, présentez vous, militez,créez votre parti. Mais ne reprochez pas à ceux qui s’engagent d’occuper le terrain.

  6. Encore une personne qui n’a toujours vécu que de la politique… elle vous expliquera que dans son entourage elle fréquente des gens confrontés aux difficultés de la vie réelle et que du coup elle sait de quoi elle parle. Oust à ces gens qui vivent hors sol .

    1. Et vous pensez que vivre de la politique, c’est se tourner les pouces en gagnant des millions ? Mais connaissez-vous les salaires et les conditions de travail d’un(e) assistant(e) parlementaire parisien(ne) ? La majorité est payé autour de 2000€/mois (ce qui pour la vie parisienne est peu, très peu); travaille plus de 50 h par semaine, doit suivre des séances publiques jusqu’à des heures tardives. Même, s’ils fréquentent l’Assemblée Nationale, ils ont des vies. Ce sont aussi des mères célibataires ou des travailleurs handicapés. Les gens qui travaillent pour les politiques vivent dans la vie réelle, à Paris ou en circonscription. Et au final, votre discours fait peu de cas de l’empathie.

    2. elle ne vit pas hors sols ses semaines sont supérieure a + de 50 heures très sympa très attentives aux autres vas y Nelly tu est très capable de réussir dommage que tu ne soit pas dans ma circonscription bises a toi

  7. Trouvez un candidat à la présidentielle qui ait travaillé dans la vraie vie.
    Ont peut faire le même commentaire concernant les enseignants qui ont envahi l’hémicycle (ils ne sont jamais sortis de l’école).
    Pour faire de la politique il faut du temps et/ou de l’argent.

  8. Si la cinquième circonscription du Gard passe à droite alors il y aura au moins quatre cents députés élus sous l’étiquette « Les Républicains – U.d.i. » dans la prochaine Assemblée nationale!

  9. Faut en finir avec les politiciens professionnels. Vivement le tirage au sort pour une meilleure représentativité comme au temps de la république athénienne. Cela évitera le cumul dans le temps et la corruption.
    Pour cette dame : il faudrait déjà qu’elle se consacre à sa petite commune qui n’est pas un modèle de gestion.

  10. Pourquoi vouloir se présenter dans une circonscription où elle n’habite même pas.
    Il faut mettre un terme aux carriéristes qui vivent essentiellement de la politique et nous font croire qu’ils se présentent pour le bien du peuble

  11. De peu je verse une larme sur les 50 heures par semaine pour les 2000 euros sur Paris … bla bla bla
    Alors pour être très clair je n’ai moi non plus je n’ai aucune empathie ! Je suis artisan mon entourage est fait d’artisans je suis à 60 heures par semaine et les 2000 euros je les gagne pas ! Alors votre bla bla me glisse dessus.
    Chaque moi j’ai peur de me faire saisir , chaque mois j’ai peur de perdre ma femme pour qui je suis absent de longue et où je ramène quasiment rien à la maison !! Alors les professionnels de la politique qui après leurs études n’ont travaillés que pour des partis politiques ou fonction politique m’indiffère au plus au point

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité