A la uneActualités

TRESQUES En images : la Maison des lumières, incontournable des fêtes

La Maison des lumières, à Tresques (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
La Maison des lumières, à Tresques (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Voilà 9 ans que le paisible pavillon tresquois de Michel et Marie Quijada se transforme chaque mois de décembre en Maison des lumières.

235 santons, des kilomètres de câble et de LED et beaucoup de travail sont nécessaires pour aboutir à cette métamorphose, qui prend vie à chaque tombée de la nuit.

La Maison des lumières, à Tresques (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
La Maison des lumières, à Tresques (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« Le but, c’est que dès qu’on passe l’arche à l’entrée, qu’on soit petit ou grand, on retrouve l’esprit de Noël », glisse Michel Quijada dans un sourire. Cette année encore, ce directeur d’agence bancaire a vu les choses en grand : une crèche avec 235 santons grand format, « tous intégralement rhabillés par ma femme, ce qui a été un énorme travail », agrémentée pour la première fois des créations du Bagnolais Léon Bonniaud, qui reproduit des monuments et des mas locaux au trentième avec « de véritables pierres taillées », précise Michel Quijada. On retrouve ainsi la fontaine de Colombier, la chapelle Saint-Pierre de Vénéjan et deux mas traditionnels, avec un impressionnant niveau de détail. Et comme chaque année, « on a changé le décor, pour que les personnes qui viennent d’une année sur l’autre ne retrouvent jamais la même crèche, notre challenge est à chaque fois de créer des décors différents », précise le propriétaire des lieux, pour qui tout cela représente trois mois de travail, et qui y dédie trois semaines de congés chaque année.

Un aperçu de la crèche (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Un aperçu de la crèche (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Michel Quijada réalise également un diorama à côté de la crèche (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Michel Quijada réalise également un diorama à côté de la crèche (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Côté lumières, il y a là aussi eu du changement : « on en a mis encore plus en profondeur, à l’intérieur du jardin », présente Michel Quijada. L’effet de profondeur est très réussi, et prolonge le spectacle qui démarre chaque demi-heure, qui a du reste été lui aussi « entièrement repensé, avec deux thèmes musicaux différents », mais toujours synchronisé avec brio par le fils du couple, Michaël. La Maison des lumières, c’est une affaire de famille.

La Maison des lumières, à Tresques (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
La Maison des lumières, à Tresques (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Une affaire de partage aussi, les Quijada ouvrant leur propriété gratuitement, et refusant le principe d’une entrée « au chapeau ». Pourtant, leur initiative n’est pas neutre financièrement, notamment sur leur facture EDF : « on ne le compte pas, c’est notre plaisir d’apporter un cadeau aux gens. »

Un cadeau qui attire plusieurs centaines de personnes chaque année, visible jusqu’au 4 janvier de 17h30 à 19h30, avec show toutes les demi-heures de 18 heures à 19h30. Pour les soirées du 24 et 25 décembre, l’éclairage est prolongé jusqu’à 20 heures, et un show est rajouté à 20 heures. Les horaires et toutes les informations sont ici.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité