Actualités

BAGNOLS Le « désherbage » de la médiathèque attire les foules

La salle d'activités de la médiathèque de Bagnols s'est vite révélée trop petite lors du "désherbage" (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
La salle d'activités de la médiathèque de Bagnols s'est vite révélée trop petite lors du "désherbage" (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« Il y a plus de monde que pour les soldes » : la phrase, entendue dans la cohue qui a envahi la médiathèque Léon-Alègre de Bagnols samedi après-midi, résume bien l’ambiance de ce « désherbage » de l’établissement.

Ainsi, ce sont plusieurs centaines de personnes qui se sont pressées (littéralement) dans la salle d’activités de la médiathèque pour cette grande opération de don de livres, BD et CD. Parallèlement, des lectures à voix haute et des parties de jeux-vidéos étaient proposées, pour compléter le programme.

Pendant ce temps là, le directeur Bruno Michel faisait des lectures à voix haute (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Pendant ce temps là, le directeur Bruno Michel faisait des lectures à voix haute (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Une opération surnommée « désherbage », avec une analogie transparente, on coupe ce qui dépasse : « on désherbe car on ne peut pas tout garder, certains ouvrages sont anciens, d’autres ne sortent plus », explique le directeur Bruno Michel à quelques minutes de l’ouverture des portes, alors que les couloirs de la médiathèque sont déjà bondés. Pour la médiathèque, il s’agit de faire de la place dans les rayonnages, les murs n’étant pas extensibles. Certains livres partent au pilon quand ils sont trop abîmés ou obsolètes, d’autres atterrissent dans la réserve, chez des associations, ou dans une opération de dons aux particuliers, donc.

A la recherche de la pépite désherbée (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
A la recherche de la pépite désherbée (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

A 15 heures pétantes, les portes s’ouvrent, et tout le monde s’engouffre pour dénicher les pépites désherbées. Plus de 5 000 documents, beaucoup de littérature, avec un nombre non-négligeable de classiques, des BD, pas mal de CD (on ne pourra pas vous en dire plus, il nous a été impossible de nous approcher suffisamment des bacs, du moins quand ils contenaient encore des disques), des livres documentaires, quelques pièces de théâtre : il y en avait pour tous les goûts, et nombreux sont ceux qui sont repartis avec quelques livres sous le bras, certains avec une véritable pile.

Les rayons se sont progressivement vidés, faisant de cette opération un succès revigorant à plus d’un titre.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité