Actualités

ALÈS Conflit à Cora : « Les salariés ne se mobilisent pas », selon la direction

Magasin Cora Alès.
Magasin Cora Alès.

Depuis plusieurs semaines, un conflit oppose la direction de l'hypermarché Cora avec un délégué syndical (lire ici). A travers un communiqué, la direction souhaite aujourd'hui clarifier certaines choses.

Les manifestations initiées par la CGT pour soutenir Philippe, délégué syndical, se multiplient depuis le 16 décembre dernier. Accusé d'avoir bousculé et menacé un vigile de l'hypermarché, le salarié est aujourd'hui mis à pied. Plusieurs de ses camarades se battent pour dénoncer "l'attitude de la direction" dans cette affaire et, par la même occasion, "la dégradation des conditions de travail" au sein de l'hypermarché.

Plutôt silencieuse jusqu'à présent, la direction s'est fendue cette semaine d'un communiqué. Si elle assure être "respectueuse des prérogatives des représentants du personnel", elle n'entend pas "tolérer des comportements inacceptables" : "Les attaques personnelles, la diffamation, les contre-vérités, le non-respect des règles de droit sont toutes les pratiques que dénonce fortement la direction et ne font que renforcer la détermination à poursuivre l'action entamée".

Alors qu'une petite mobilisation était organisée pour Philippe devant la sous-préfecture jeudi dernier, les responsables du magasin tiennent à souligner que "les salariés ne se mobilisent pas", chiffres à l'appui : "Moins de dix salariés ont participé à la manifestation du 23 décembre dernier, cinq étaient à la manifestation du 12 janvier, sur un effectif de 370 collaborateurs". Pour appuyer ses propos, la direction s'appuie sur une enquête interne menée dans l'hypermarché du 3 au 22 octobre 2016 sur la perception de l'entreprise : "une très large majorité dit que Cora est un bon employeur et une entreprise dynamique".

 

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

4 réactions sur “ALÈS Conflit à Cora : « Les salariés ne se mobilisent pas », selon la direction”

  1. La non mobilisation peut se comprendre quand on connait le taux de chômage dans le secteur d’Alès et la crainte d’avoir quelques soucis dans son boulot. Il y a des rapports sur les conditions de travail dans ce secteur professionnel bien plus objectifs que une pseudo « enquête » interne menée par la direction ou à sa demande.

  2. Monsieur Guérin jean pierre client a Cora, il et sur que la nom mobilisation des employers se comprant si sais pour se retrouvé sur la paille il faut un syndicat fort pour les soutenir sais se que je conçois en toute logique je penser mais en attendant je vous souhaite a tous une bonne année 2017 et que les choses s’arranger client Cora et distributeur pour vos pub en boite au lettres mon adresse 1 Avenue Hélène boucher Alès .

    1. Effectivement DICI ignore ce qu’est un rapport de force en situation de précarité .
      Je lui conseille de rechercher sur le Net , les études sur le mode de fonctionnement social dans la grande distribution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité